Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Presse & communication

Boues de forages Total Guyane

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 avril 2019

Lors du forage de recherche d’hydrocarbures au large de la Guyane, l’entreprise Total a produit un mélange de débris de roches et d’huile de synthèse utilisée comme lubrifiant.
Ce mélange a été en partie traité sur le bateau. La partie non traitée, soit 450 tonnes, est à éliminer dans une installation agréée à cet effet.

Pourquoi ces déchets sont-ils arrivés en Guadeloupe ?

Ces boues de forages sont actuellement stockées dans des contenants pétroliers appelés « skips ». Elles ne peuvent pas être réceptionnées en l’état par les installations d’élimination de déchets dangereux, situés dans l’Hexagone, car elles doivent être reconditionnées.

La Guadeloupe étant le seul territoire qui dispose d’une capacité de regroupement des déchets suffisante, c’est Sarp Caraïbes, entreprise dûment autorisée et située à la Jaula au Lamentin, qui a remporté le marché de transit et de reconditionnement.
L’ensemble de ces déchets est arrivé sur le site du Lamentin le 4 avril 2019. Il n’est pas prévu d’en recevoir plus.

Que vont devenir ces déchets ?

Sarp Caraïbes va effectuer un transfert des skips vers des citernes et des big bags étanches, dédiés à cet effet. Ces derniers seront ensuite expédiés au fur et à mesure dans l’Hexagone par conteneurs, en fonction des disponibilités des installations de traitement hexagonales. Cette réexpédition va commencer d’ici la mi-avril et devrait se terminer en août prochain.

Dans l’attente, le stockage est réalisé sur une plate-forme étanche sur le site de la Sarp.

Quelle est la réglementation en vigueur pour ces déchets ?

Les boues de forage sont classées sous le numéro 01.05.05 de la nomenclature déchets en vigueur dans la réglementation européenne et le code de l’environnement. Elles sont donc considérées comme déchets dangereux.

Le transfert des boues de forage vers la Guadeloupe pour reconditionnement puis expédition vers un centre d’élimination en métropole ne nécessite pas une autorisation administrative préalable dans la mesure où :

• l’ensemble des opérations s’effectue sur le territoire français (sans escale par un autre pays),
• Sarp Caraïbes au Lamentin est autorisé au titre des installations classées à exercer les activités de transit et regroupement de déchets dangereux.

Le transfert de ces déchets au sein du territoire national doit s’accompagner du bordereau de suivi de déchets dangereux, document CERFA imposé par le décret du 30 mai 2005 et l’arrêté du 29 juillet 2005.
La traçabilité des opérations sera assurée par le bordereau de suivi des déchets, document renseigné et signé par le détenteur des déchets, le transporteur et l’éliminateur.

Enfin, le site a fait l’objet d’une visite d’inspection par les services de la DEAL Guadeloupe pour vérifier le respect des conditions d’entreposage et de reconditionnement des déchets.