Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable et Coopération Internationale

Communiqué de presse de l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 août 2020

Mardi 18 août 2020 - Unite Caribbean, le partenaire de mise en œuvre du projet pilote de recyclage du plastique RePLAST-OECS, a annoncé le déploiement imminent du système de collecte incitatif qui donnera une impulsion à la mise en place de systèmes de recyclage du plastique durables à Sainte-Lucie.
Le jeudi 6 août, Unite Caribbean a réuni un groupe de partenaires internationaux, d’agences d’État, d’organisations non gouvernementales et d’entreprises du secteur privé pour avoir un aperçu du système. Le ministre de l’aménagement du territoire, l’hon. Herode Stanislas pour le Gouvernement de Sainte-Lucie, S.E. Philippe Ardanaz, Ambassadeur de la République Française, et le Directeur général de l’OECS, Dr Didacus Jules. Le projet est principalement financé par la République française en tant que projet de coopération.

Les autres groupes de parties prenantes nationaux et internationaux représentés comprenaient la Banque de développement des Caraïbes (CDB), l’Agence française de développement (AFD), les autorités de gestion des déchets solides de l’OECS, l’ONU Environnement, les partenaires du secteur privé et les organisations faîtières représentant le tourisme, l’industrie manufacturière et les organisations de la société civile. Les conseils de circonscription, les fondations de développement local, les clubs de jeunes, les écoles et les recycleurs étaient également présents car ils sont des constituants clés du système de collecte.

Parmi les faits marquants figurait la présentation des principales conclusions d’une étude d’Accela Marketing sur les niveaux d’adhésion du marché pour le modèle d’économie circulaire des plastiques, et ce que cela implique pour le secteur privé et la participation des consommateurs. Ces résultats ont également servi de base à la conception du nouveau système incitatif. Les parties prenantes ont également eu un aperçu de deux points de contact clés du système de collecte incitative, à savoir le portail en ligne de soutien et une carte de récompenses soutenue par le secteur privé.

Dans ses remarques de bienvenue, Thomas Chollet, Co-fondateur et directeur général d’UNITE Caribbean a noté que la durabilité et le potentiel de reproductibilité du projet RePLAST-OECS réside dans sa conception comme « un projet opérationnel et axé sur les résultats, avec une mise en œuvre réelle, d’action de terrain et l’implication des communautés et des populations ; et un qui aura un impact réel sur la pollution plastique à Sainte-Lucie ». Le Ministre de l’aménagement du territoire. Hon. Herod Stanislas a prononcé le discours de fond, au cours duquel il a réitéré l’engagement du gouvernement à continuer de soutenir l’agence de mise en œuvre et ses partenaires.

Une fois le projet pilote achevé, la gestion du modèle de recyclage relèvera de la responsabilité de l’Autorité de gestion des déchets solides de Sainte-Lucie en collaboration avec les milieux d’affaires. En plus d’une carte de récompenses RePLAST, six premiers points de collecte dans toute l’île seront mis en service en septembre et octobre et d’autres suivront lorsque les hôtels et les écoles reprendront leurs activités normales. Cela a été annoncé par Shanta King, chef de projet de RePLAST OECS. Dans un modèle d’économie circulaire, le recyclage préserve la valeur des plastiques dans l’économie, tout en supprimant l’élément de pollution de l’environnement naturel. L’incitation est un mécanisme idéal pour nourrir une culture de recyclage durable. À ce jour, le projet a obtenu le soutien de partenariats engagés de grandes entreprises telles que Massy Stores, Windward and Leeward Brewery, Digicel, Flow et des organisations telles que l’Association des hôtels et du tourisme de Sainte-Lucie et l’Association des fabricants de Sainte-Lucie.

Traduction :
Marius DRAGIN
Assistant du CAR-SPAW

CaMPAM List Moderator (Caribbean Marine Protected Area Managers Network and Forum)
* Centre d’Activités Régional pour le protocole relatif aux zones et à la vie sauvage Spécialement Protégées de la Grande Région Caraïbe - CAR-SPAW.
*The Regional Activity Centre for the Protocol Concerning Specially Protected Areas and Wildlife for the Wider Caribbean Region - SPAW-RAC.

Route de St Phy, BP 54, 97102 BASSE-TERRE Cedex
Tel 0590 99 43 73


Article original en ligne
https://pressroom.oecs.org