Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable et Coopération Internationale

COP 18 : Convention de Washington

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 septembre 2019

La 18ème Conférence des parties (COP18) à la Convention de Washington sur le Commerce International des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction (CITES), s’est réunie à Genève du 17 au 28 août 2019. Déterminée à mieux protéger la biodiversité mondiale, la France a fortement encouragé plusieurs des mesures adoptées lors de cette conférence.

Des résultats remarquables, notamment :

en grand format (nouvelle fenêtre)

  • le commerce de plusieurs espèces, sera encadré de façon beaucoup plus stricte, notamment les girafes, holothuries (concombres de mer), requins-taupes, mygales et tortues étoilées ;
  • le prélèvement en milieu naturel des éléphanteaux sera désormais interdit, grâce à la position des 28 États membres de l’Union européenne.

Cette réunion démontre l’efficacité du multilatéralisme pour traiter des grands défis mondiaux, en particulier la protection de la nature. Au travers de la Convention de Washington (CITES), près de 150 pays se donnent les moyens de préserver les espèces, de façon concrète et immédiate. Plus de 160 propositions de classement d’espèces de faune et de flore sauvages ont été décidées et seront mises en œuvre dans l’année. Plus d’information

La France entend poursuivre son action en faveur de la biodiversité, marquée par l’adoption de la Charte de Metz sur la biodiversité lors du sommet du G7 de Biarritz et par la publication à Paris en mai 2019 du rapport d’évaluation mondial sur la biodiversité de l’IPBES. La France accueillera à Marseille en juin 2020 le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Elle contribue activement à l’élaboration du nouveau cadre mondial de protection de la biodiversité qui sera adopté fin 2020 en Chine. Elle se mobilise aux côtés de la coalition des pays africains pour l’éléphant et pour une fermeture des marchés du commerce de l’ivoire.

DIPLOMATIE CLIMAT : Les négociations internationales pour lutter contre les dérèglements climatiques se situent dans un long processus, démarré avec la conférence fondatrice de Rio en 1992 puis la COP1 de Berlin en 1995.