Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement durable et Coopération Internationale
 

Economie verte, Economie bleue

L’économie verte renvoie à un mode d’organisation des activités humaines qui vise à valoriser la biodiversité, protéger l’environnement en réduisant le gaspillage des matières premières et des sources d’énergie non renouvelables grâce à l’optimisation et à l’amélioration de l’efficacité énergétique, en réduisant les gaz à effet de serre, son impact carbone dans le but d’améliorer la qualité de l’air.


L’économie bleue renvoie plutôt à une économie basée sur l’énergie marine, la protection de la mer et des océans, de faune et flore aquatique en s’attaquant particulièrement aux secteurs des transports par voie maritime et le tourisme nautique.


Attention à ne pas la confondre avec le concept défendu par l’entrepreneur belge Gunter Pauli, à l’origine de l’ouvrage L’Économie bleue, 10 ans, 100 innovations, 100 millions d’emplois.


La trame verte et bleue

 
 
Transitions professionnelles
La transition écologique invite tous les secteurs de l’économie à repenser leur mode d’organisation en faveur d’un développement responsable et durable.