Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 mars 2020

A l’initiative de l’UICN-France, les ateliers sur les espèces exotiques envahissantes se sont déroulés du 10 au 13 février 2020 à Fort-de-France en Martinique. Ce séminaire s’inscrit dans le prolongement d’un premier atelier organisé en novembre 2009 en Guadeloupe et dans la continuité des actions engagées depuis aux niveaux local et régional, avec toujours un même objectif :
favoriser l’échange d’expériences et la coopération au sein des Caraïbes et à l’échelle de l’outre-mer. .

Depuis la première édition, de nombreuses avancées ont vu le jour, notamment suite aux engagements internationaux de la France au travers des objectifs d’Aichi (2011-2020).
Parallèlement aux évolutions réglementaires survenues grâce aux divers règlements de l’union européennes (2014) et à la loi sur la reconquête de la biodiversité de 2016,
on peut notamment citer :
• la réalisation de l’étude diagnostique sur les invasions biologiques aux Antilles Françaises (2011),
• la rédaction de la première version de la stratégie régionale de lutte et de gestion des EEE (2013),
• l’étude des coûts liés aux opérations de lutte contre les EEE en Guadeloupe (2015), l
• la stratégie nationale de lutte contre les EEE (2017) et la déclinaison de son plan d’actions
• et enfin l’arsenal réglementaire décliné pour la Guadeloupe a été déployé (mis en place?) avec la publication des arrêtés « liste 1 Faune et Flore » (2018) et « liste 2 Flore » (2019).

Cette nouvelle édition 2020 a été riche en retour d’expériences présentés par les différents participants : gestion de l’invasion de l’iguane commun en Martinique, action de régulation du miconia en Polynésie etc.),
Organisés en différents groupes de travail intégrant tous les aspects de la problématique liée aux espèces exotiques envahissantes, (Gouvernance, contrôle et surveillance, prévention, sensibilisation et communication, gestion des déchets), les participants retiendront :
• l’importance de la coordination entre les différents acteurs ;
• la nécessité de mettre en place d’un dispositif de détection précoce afin d’agir rapidement et de façon coordonnée avec l’ensemble des acteurs afin de limiter les risques d’invasion.
• la nécessité de mieux communiquer vis-à-vis du grand public et intégrer les notions d’EEE dans l’éducation
• la transparence dans les actions de gestion et orienter la communication vers l’objectif de protection et de préservation des espèces natives de chaque territoire

En Guadeloupe, la stratégie régionale est en cours d’actualisation pour traduire une vision partagée de l’ensemble des acteurs concernés et a vocation à être annexée à la Stratégie Régionale en faveur du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité.

Lexique :
EEE : Espèces exotiques envahissantes.
EEE de niveau 1 : espèce interdite d’introduction dans le milieu naturel
EEE de Niveau 2 : espèce dont la présence est interdite sur le territoire de Guadeloupe
SRNPB : Schéma Régional du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité.

Pour aller plus loin :
• le site de la DEAL de Guadeloupe : http://www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr/les-especes-exotiques-envahissantes-r669.html
• le site du ministère de la transition écologique et solidaire : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/especes-exotiques-envahissantes
• le site du centre de ressources EEE : http://especes-exotiques-envahissantes.fr/

Ecouter l’interview de Marc Gayot (ONF) Sophie Bedel (PNG), et Étienne Bezault (Université Antilles)
ou
Télécharger l’interview


Télécharger :