Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Presse & communication

Guadeloupe : Un référentiel pour financer le Logement Social

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 août 2019

La Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement -DEAL, finance le logement social, à hauteur de 80 millions d’euros par an. Le dispositif d’aide au logement comprend l’octroi de subvention, de crédits d’impôt et des aides de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine -ANRU.
L’offre de logement s’adapte à l’évolution des besoins ciblés en fonction de la typologie du foyer. La DEAL a analysé la demande dans l’archipel et consciente de l’évolution des besoins de la population, a donné sens au Plan Logement Outremer qui prévoyait une seconde orientation : « mobiliser les partenaires pour accroître une offre diversifiée et de qualité de logements neufs, adaptée à la sociologie future du territoire ».

Un référentiel avec trois grandes orientations pour mettre l’habitant au cœur des projets :
- l’intégration du projet dans son environnement immédiat et dans le tissu urbain
- la conception architecturale autour des questions de protection thermique, de ventilation et de préservation de l’environnement
- l’apport dans les projets d’usages pour les occupants.


Au delà des exigences imposées dans l’analyse des projets, ce référentiel explicite les attentes au travers de projets élaborés en Guadeloupe. Cette approche, systématique et pragmatique, permet une meilleure appropriation et prouve la faisabilité des projets. Ce document est le fruit d’un an d’analyse et de travail sur une quinzaine de projets en associant les bailleurs, les promoteurs, les architectes privés et de l’État.
La mise en œuvre de ces préconisations a nécessité dans la phase transitoire de revoir des projets déjà engagés.
L’on retiendra que le fait d’user de pédagogie basée sur l’exemple, d’exprimer la volonté de maintenir le dialogue en toutes circonstances avec l’appui du Préfet de la région, ont permis d’aboutir ensemble.

terrain_naturel.jpg
terrain_naturel.jpg
1) Pour ne plus voir des mornes rasés / privilégier terrain naturel. Ce projet sur la commune des Abymes entraîne la destruction d’un morne, décapé sur plus de 15m de hauteur. Il est incompatible avec notre nouveau référentiel.
D.E.A.L. Guadeloupe
terrain_rase.jpg
terrain_rase.jpg
Pour ne plus voir des mornes rasés…
ventilation_aeration_logments.jpg
ventilation_aeration_logments.jpg
2) Pour une meilleure ventilation et aération des logements. La mauvaise aération conduit à un inconfort de chaleur, mais également à des problèmes d’humidité et de dégradation. L’objectif est d’améliorer très sensiblement cet aspect dans les projets.
D.E.A.L. Guadeloupe
usages_partages.jpg
usages_partages.jpg
3) Pour des usages partagés : ici les jardins de la résidence Pedicette (Les Abymes). Ce projet présente un coeur d’îlot piéton et des jardins partagés. Une partie des appartements est adaptée aux personnes à mobilité réduite.
D.E.A.L. Guadeloupe
energies_renouvelables.jpg
energies_renouvelables.jpg
4) Pour des initiatives en matière d’énergies renouvelables (résidence Les Tulipiers, Lamentin). Cette résidence de 120 logements (bailleur SPHLM, Lamentin) est équipée de 2 centrales photovoltaïques, offrant des ombrières sur les places de parking, apportant l’énergie nécessaire au fonctionnement des parties communes et l’éclairage nocturne. Le gain écologique est important de même que l’économie de charges qui représente 150€/an et par ménage.
D.E.A.L. Guadeloupe