Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Ressources naturelles et paysages
 

Le programme de surveillance de l’état des masses d’eau de Guadeloupe

Dans le cadre de la mise en œuvre de la directive européenne cadre sur l’Eau (DCE), et conformément à l’article R212-22 du code de l’Environnement, un programme de surveillance de l’état des eaux de Guadeloupe est établi afin de dresser un tableau cohérent et complet de l’état de ses eaux et d’organiser les activités de surveillance de la qualité et de la quantité de l’eau sur le bassin.

Il est défini par l’arrêté n° DEAL/RN/971-2020-01-22-001 du 22 janvier 2020 et son annexe, en application de l’arrêté ministériel du 17 octobre 2018 modifiant l’arrêté du 25 janvier 2010 établissant le programme de surveillance de l’état des eaux.

Ce programme de surveillance précise les paramètres et les méthodes de contrôle, le choix des sites de surveillance (localisation), les fréquences d’analyse et les moyens à mettre en œuvre pour réaliser les contrôles prévus par le programme de surveillance.

Quatre types de réseaux sont distingués :

  • le réseau de contrôle de surveillance (RCS) : à vocation pérenne, il reflète l’état général, qualitatif et quantitatif, des masses d’eau de l’ensemble du bassin, les évolutions à long terme ou les tendances dues aux activités humaines.
  • le réseau de contrôle opérationnel (RCO) : à vocation ponctuelle, il est destiné à suivre toutes les masses d’eau identifiées comme risquant de ne pas atteindre les objectifs environnementaux fixés par la DCE (bon état ou bon potentiel en 2015). Complémentaire au réseau de contrôle de surveillance, il permet de suivre l’évolution des paramètres à l’origine de ce risque suite à la mise en œuvre des actions du programme de mesures jusqu’à leur retour au bon état.
  • le réseau de contrôle d’enquête (RCE) : à vocation limitée dans le temps, ce réseau est déclenché ponctuellement en cas de pollutions accidentelles ou de besoins en acquisition de données pour appréhender les causes d’une altération de l’état.
  • le réseau de contrôle additionnel (RCA) : il permet le suivi de l’état des zones protégées telles que des zones stratégiques pour un usage (AEP, baignade) ou une fonction naturelle du milieu (protection faune/flore sensibles).

Le RCS et le RCO constituent les réseaux principaux du programme de surveillance DCE.

 
 
Suivi de la qualité chimique des cours d’eau : Chlordécone et HCH-Béta
Cartes concernant la chlordécone et l’HCH-béta sur la Basse-Terre en 2016
 
Etat des cours d’eau de Guadeloupe et principales pressions
État global des cours d’eau de Guadeloupe et inventaire des pressions majeures exercées.