Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Aménagement, urbanisme, littoral
 

Les Abymes

Le secteur de Grand Camp

Ce quartier est frappé par des indicateurs sociaux particulièrement défavorables : faibles niveaux de ressources, forte proportion de personnes âgées, taux de chômage élevé… En outre, les conditions de logement actuelles n’offrent aucune perspective d’amélioration, les immeubles de la génération des grands ensembles étant majoritairement dans un état d’obsolescence irréversible, irréparables et de surcroît particulièrement vulnérables au risque sismique.

Le quartier de Grand Camp est quasiment entièrement réaménagé (environ 1 000 démolitions) avec un ambitieux projet urbain : mixité sociale avec construction de 400 logements libres, 10 000 m2 d’équipements (enseignement, culture, social…) et 10 000 m2 de commerces/bureaux. Le morne des Capitaines, véritable entrée du quartier, qui accueille aujourd’hui les immeubles les plus dégradés et les plus sujets à la délinquance, est reconquis par le développement d’une offre de logements libres. Enfin, environ 500 logements sociaux non concernés par les démolitions sont réhabilités et résidentialisés.

Au delà d’un simple projet immobilier, la concession d’aménagement confiée au groupement SIG/SEMAG est en outre une opportunité pour constituer un maillage drainant les quartiers et une offre de déplacements alternatifs (mail piétonnier, nouvelle entrée dans le quartier). Y sera développé le concept de cité jardin alliant fronts de bâti et résidentialisations en cœur d’ilots. Le système répétitif d’îlots de petite taille peut se poursuivre sur les îlots non traités aujourd’hui et anticipe, par un découpage parcellaire judicieux, sur la mutabilité à venir des îlots.

De nouvelles filières de développement économique, complémentaires aux pôles existants, sont envisagées (métiers de la création multimédia…) et il est prévu la création d’une structure d’accueil à la primo-création.

Le secteur de Raizet

Les aménagements du quartier du Raizet concernent la requalification des axes et des espaces publics, l’organisation du commerce autour du boulevard de Marie-Galante et quelques opérations de résidentialisation/réhabilitation de bâtiments (1 000 logements).

Le développement de l’aéropôle situé en zone franche urbaine doit offrir à l’échelle de la commune les conditions d’un parcours résidentiel à la création d’entreprises, en complément de la structure d’accueil à la primo-création de Grand Camp. pépinières d’entreprises…).