Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Liste rouge (UICN) des espèces menacées – Flore vasculaire de Guadeloupe

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 février 2020 (modifié le 6 février 2020)

Située au cœur d’un point chaud (« hotspot ») de la biodiversité mondiale, la Guadeloupe présente un patrimoine naturel exceptionnel mais d’une grande vulnérabilité. Dans cette région en fort développement, la situation de la flore de Guadeloupe est, d’après le Comité français de l’UICN, préoccupante : la pollution, dégradation, fragmentation des milieux, la propagation d’espèces exotiques envahissantes ainsi que le manque de maîtrise du développement urbain constituent quelques unes des fortes menaces.

Avec le soutien de la DEAL, le comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) ont mobilisé une communauté de botanistes pendant trois ans pour évaluer le risque de disparition de chacune des 1 706 espèces de la flore vasculaire indigène* recensée (dont 21 strictement endémiques*). L’analyse de la situation montre que plus de 15% d’entre elles sont menacées :
- 256 espèces sont menacées ;
- 110 autres sont quasi menacées ;
- 5 ont déjà disparues (des orchidacées pour 4 d’entre elles).

Par exemple, le Courbaril est classé « vulnérable » (« VU »), le Gaïac en danger (« EN ») et le cactus Tête à l’anglais en « danger critique » (« CR »).

Structures des catégories de l'UICN
Structures des catégories de l’UICN
Source: UICN (2012).

Cette liste constitue un outil majeur d’aide à la décision pour mettre en place des actions de protection de la nature, pour améliorer la prise en compte de l’environnement dans les projets d’aménagement et sert de référence au niveau national et international.

Date officielle de publication de la liste : novembre 2019.

Plus d’infos sur la liste rouge mondiale des espèces protégées : https://uicn.fr/liste-rouge-mondiale/

Brassavola cucullata, Bois baguette, Bwa kafé. Risque d’extinction de l’espèce : espèce menacée (vulnérable).
Malgré son statut d’espèce protégée depuis 1988 en Guadeloupe, cette espèce reste la cible de nombreux prélèvements et on observe une tendance à la diminution de ses effectifs.
Source : B. Galdi (2019).

* Un point chaud de la biodiversité se caractérise à la fois par sa grande richesse en espèces, mais aussi par le fait qu’elles soient très menacées. Il existe 34 points-chauds dans le monde, et la Guadeloupe fait partie de l’un d’entre eux.
* la flore est l’ensemble des espèces végétales d’un territoire
* une espèce indigène est une espèce qui se trouve naturellement en Guadeloupe (à la différence des espèces exotiques)
* une espèce endémique de la Guadeloupe est une espèce qui ne vit nulle part ailleurs au monde


Télécharger :