Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Presse & communication

Opération sous haute tension

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 mai 2012 (modifié le 18 septembre 2018)

Sur le domaine public maritime naturel, une quinzaine de baraquements de pêcheurs étaient implantés dans un paysage d’immondices. Les usagers pouvaient les apercevoir après le Pont de la Gabarre, dans le sens Pointe-à-Pitre / Basse-Terre, ou en remontant par bateau, la rivière Salée.

Pour éviter le pire en cas de cyclone du fait de la présence de deux lignes de haute tension de 63 000 volts situées au-dessus de ces abris de pêcheurs, la DEAL et ses partenaires ont convenu de restaurer le site pour le rendre à son état naturel.

En charge de la gestion du domaine public maritime, la DEAL a facilité la concertation des acteurs impliqués dans la restauration de ce patrimoine naturel. C’est ce partenariat, avec EDF archipel, Parc national, ville de Baie-Mahaut, Justice, Comité des pêches maritimes et des élevages marins) qui a contribué au succès de l’opération de nettoyage sur le site. L’enjeu étant de mettre en sécurité les personnes et d’éliminer tout risque de rupture d’alimentation en énergie sur la Grande-Terre si jamais des tôles emportées par le vent venaient à endommager les lignes à haute tension plongeant dans l’obscurité toute la Grande-Terre.

En présence des utilisateurs du site, le démontage des cabanes de pêcheurs abandonnées et l’évacuation de déchets s’est bien déroulé. Il convient de saluer l’action de nettoyage menée par le Parc National dans le cadre d’un chantier de réinsertion par l’emploi.

Ce sont plus de 160 tonnes de matériels et déchets qui ont été enlevés sur le site. Une action d’embellissement, par plantation de palétuviers, devrait être menée avec les scolaires.
Affaire à suivre.