Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Plan eau DOM : premier contrat de progrès signé pour Marie-Galante

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 mars 2018 (modifié le 12 avril 2018)

Dans le cadre du Plan eau DOM, le premier contrat de progrès de Guadeloupe et des Outre-mer a été signé avec Marie-Galante.

La mise en œuvre du Plan eau DOM (PEDOM) repose sur la signature de contrats de progrès qui lient les co-financeurs membres de la conférence régionale des acteurs de l’eau (CRE)* à chaque autorité compétente en eau et en assainissement. Ces contrats subordonnent l’accompagnement financier des membres de la CRE à l’atteinte d’objectifs de renforcement des capacités financières et techniques des services pour une amélioration durable du service rendu à l’usager.

Le premier contrat de progrès de la Guadeloupe a ainsi été signé avec Marie-Galante, ce samedi 3 mars, en préfecture, à l’issue de la réunion sur l’eau présidée par la ministre des Outre-mer et du secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

Ce contrat est le fruit d’un travail concerté inédit entre les co-financeurs leur permettant de coordonner l’accompagnement d’un plan d’actions établi sur une durée de 5 ans. Il repose sur 4 axes :

1. Améliorer le pilotage des services ;
2. Tendre vers une gestion financière saine ;
3. Améliorer la performance technique du service d’eau potable ;
4. Améliorer la performance technique du service d’assainissement.

Le coût total du plan d’actions est évalué à 7M€, avec un engagement des bailleurs à accompagner la collectivité à hauteur de 4,5M€ de subventions sur 5 ans auxquels s’ajoutent l’offre de prêts de l’AFD et de la CDC : l’ensemble des subventions s’élèvera à 65% minimum dès l’année 2018.

* Les membres de la Conférence régionale de l’eau sont : l’État, le Conseil Régional, le Conseil Départemental, l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’Agence Française de Biodiversité (AFB), l’Agence française de développement (AFD), la Caisse des dépôts et consignations (CDC), la présidente du Comité Eau et Biodiversité (CEB), l’Office de l’eau.