Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Préventions des risques et nuisances

Plan séisme Antilles : programme national de prévention

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er février 2018

Le Plan séisme Antilles est une déclinaison du Programme National de Prévention du Risque Sismique.
En effet le risque sismique aux Antilles étant particulièrement élevé, l’État a judicieusement mis en œuvre un plan spécifique pour la Guadeloupe, la Martinique et les COM de Saint-Martin et Saint-Barthélémy , plan destiné à réduire la vulnérabilité au risque sismique des personnes et des biens dans les Antilles.
Ce plan porte sur l’information, la sensibilisation et la formation du public, sur la mise en œuvre d’outils de gestion de crise et sur la réalisation de travaux de renforcement ou de reconstruction des bâtiments publics.
En ce qui concerne les collectivités et singulièrement la Commune du Moule, la programmation des travaux concerne prioritairement les Établissements Scolaires maternels et élémentaires.

A l’issue de l’étude menée sous maîtrise d’ouvrage de l’Association des Maires de Guadeloupe en 2009 pour diagnostiquer les risques de vulnérabilités sismiques dans les Établissements scolaires, la Commune a axé dans un premier temps son action sur les Établissements classés en priorité 1 dans les conclusions de cette étude.
Il s’est donc agi de lancer une vaste opération tiroir qui a concerné 3 établissements élémentaires de la Commune :
- La construction de l’Ecole de Guénette qui a accueilli, les élèves de l’Ecole Lydia Galleron (10 classes) ;
- La démolition/reconstruction de l’Ecole Aristide Girard, les élèves de cet Etablissement ayant durant la période des travaux (soit une année scolaire et demie), étaient délocalisés à l’Ecole Lydia Galleron (14 classes) ;

A l’issue des travaux, la communauté scolaire a réintégré la nouvelle école Aristide Girard et l’école Lydia Galleron a été désaffectée.

Parallèlement à la construction de l’école de Guénette, des travaux de confortement de l’école élémentaire Amédée Adélaïde ont été réalisés (15 classes).

L’aide financière de l’État a été précieuse et essentielle ainsi que l’accompagnement de ses services notamment - et il est important de le mentionner car il a été particulièrement actif et à notre écoute - celui du guichet unique du PSA qui nous a permis de mener à son terme ce premier volet de la programmation pluriannuelle.

Pour ces opérations, les coûts et les montants des subventions à ce jour débloquées ont été les suivants :

- Montant total des 3 opérations : 8 389 949 €
- Subvention au titre du Plan Séisme Antilles/FEI : 5 061 319 €
- Subvention du Conseil Régional : 632 853 €

En 2017, pour la poursuite de la mise aux normes sismiques de ses établissements scolaires, la Commune a programmé la réalisation d’un diagnostic opérationnel pour le confortement / reconstruction de salles de classes dans les écoles "Maternelle" de Laure Laurent Soliveau (4 classes) et de Château-Gaillard (4 classes) et sollicité 65 000 € de subvention de l’Etat et 39 000 € du Conseil Régional représentant 80 % du total de la dépense estimée à 130 000 €.

Dans la foulée, une fois la programmation de ces travaux achevés, la commune poursuivra la mise aux normes des autres écoles.

Mais rien ne pourra être réalisé sans l’aide financière et technique des Services de l’État à hauteur minimale de ce qui jusqu’à présent nous a permis d’être réactif dans la programmation des travaux de mise aux normes de nos établissements scolaires.

Grâce à l’activation du Plan Séisme Antilles et des fonds dont la Commune du Moule a pu bénéficier à ce titre, la sécurisation des établissements scolaires a été possible contribuant ainsi à la modernisation de l’appareil scolaire communal.

La dynamique enclenchée doit se poursuivre car on note avec satisfaction qu’un nouveau souffle est ainsi donné aux équipes pédagogiques en charge d’accompagner les élèves dans l’appropriation des nouvelles techniques d’enseignement aptes à leur permettre de répondre aux enjeux de notre société en pleine mutation.