Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Presse & communication

Publications de l’INSEE

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 septembre 2019

En Guadeloupe

l’Insee Flash n°125 relatif aux migrations alternantes en Guadeloupe, publication issue des données sur l’emploi et les navettes domicile-travail du recensement de la population :

Un dynamisme de l’emploi en périphérie de Cap Excellence

Depuis 2006, la population et l’emploi se concentrent au centre de la Guadeloupe, ce qui entraîne une augmentation des flux de navetteurs. Les intercommunalités en périphérie de Cap Excellence sont les plus dynamiques : population et emploi présentiels sont en hausse. Dans le même temps, à Cap Excellence ils stagnent en raison d’un foncier peu accessible. Enfin, dans les intercommunalités du Grand Sud Caraïbe et de Marie-Galante, emploi et population sont en recul.

Publication consultable en ligne sur Insee.fr.

Au niveau national

Insee Première n° 1771 - Les emplois se concentrent très progressivement sur le territoire, les déplacements domicile-travail augmentent - paru le 5 septembre 2019
https://www.insee.fr/fr/statistiques/4204843

Entre 2006 et 2016, à l’échelle des intercommunalités (EPCI), les emplois ont tendance à se concentrer très progressivement sur le territoire, au profit de neuf métropoles dynamiques : Paris, Toulouse, Lyon, Nantes, Bordeaux, Montpellier, Marseille, Rennes et Lille. La concentration de l’emploi dans les grandes métropoles résulte uniquement de celle de la sphère productive, la répartition de la sphère présentielle créant une résistance à ce mouvement. Dans six de ces métropoles, cette croissance de l’emploi se diffuse aussi dans les EPCI alentour, principalement grâce au dynamisme des activités présentielles. Un tiers des actifs, soit 9 millions de personnes, ne travaillent pas dans leur intercommunalité de résidence ; ce taux de sortie atteint ou dépasse même 50 % dans la moitié des EPCI. Les déplacements domicile-travail se font essentiellement entre EPCI voisins. Entre 2006 et 2016, le nombre de navetteurs augmente, notamment entre espaces résidentiels et pôles économiques. Les métropoles du Grand Paris et du Grand Nancy se singularisent : le nombre de leurs habitants allant travailler à l’extérieur est stable depuis 2006, alors qu’il augmente d’au moins 0,4 % par an dans les autres métropoles.