Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Ressources naturelles et paysages
 

Régimes hydrologiques de la Guadeloupe

 
 

Régimes hydrologiques de la Guadeloupe

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 mai 2013 (modifié le 25 février 2019)

Les comportements hydrologiques des bassins versants des îles de l’archipel guadeloupéen sont très différents.

A la Désirade et aux Saintes les ravines sont le plus souvent sèches.

En Grande-Terre et à Marie-Galante le régime hydrologique est conditionné par la faiblesse de la pluviométrie, les ravines ne coulent pas en période de sécheresse.

En Basse-Terre, le régime hydrologique est essentiellement déterminé par l’abondance de la pluviosité, toujours supérieure à l’évapotranspiration. Les rivières ont un écoulement permanent alimenté par le ruissellement des précipitations et soutenu par les résurgences de nappes d’eau souterraines d’altitude. Les cours d’eau de la Basse-Terre se caractérisent par des bassins versants de petite taille (10 à 30 km²) sauf celui de la Grande Rivière à Goyaves qui atteint 158 km2.
Le régime hydrologique y est de type torrentiel, directement influencé par les pluies journalières.
A la suite de fortes précipitations, les débits peuvent passer de 1 m3/s à 300 ou 400 m3/s.
En période de sécheresse, les ressources en eau de surface sont limitées à des écoulements relativement faibles de l’ordre du quart des modules.

Les premières observations hydrométriques régulières (suivi du débit des cours d’eau) ont été effectuées à partir de 1950 dans des perspectives d’aménagements hydroélectriques. Entre 1950 et aujourd’hui le réseau hydrométrique a été modifié plusieurs fois.
En 1950, il a démarré avec 5 stations pour en compter jusqu’à 35 en 1985.
Aujourd’hui il est composé de 17 stations réparties sur la Basse-Terre et la Grande-Terre : Capesterre-Belle-Eau, Baillif, Vieux-Habitants, Deshaies, Sainte-Rose (2), Petit-Bourg (3) et Morne-à-l’Eau.

Rivière des Pères - Baillif en grand format (nouvelle fenêtre)
Rivière des Pères - Baillif