Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 10 septembre 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 septembre 2020

Analyse autour de la Guadeloupe et prévisions pour les 4 prochains jours :

Les images du 9 septembre 2020 permettent une bonne vision des conditions autour de l’archipel guadeloupéen :
- Sur la côte Nord-Est de la Grande-Terre des échouements éparses sont en cours. D’autres devraient encore se produire en fin de période.
- La Désirade, Marie-Galante et le Sud de la Grande-Terre devraient connaitre une accalmie des échouements durant ces 4 prochains jours. Mais attention aux effets de la houle due aux phénomènes cycloniques qui dans un flux d’est plus renforcé pourrait accélérer l’arrivée de radeaux à proximité de ces îles en fin de période.
- Un large radeau est actuellement dans le Petit Cul-de-Sac marin. Il menace déjà les rivages des communes sur l’ouest. De façon plus éparse, quelques petits radeaux sont détectés entre Marie-Galante et Basse-Terre. Ils devraient échouer sur la côte Est de la Basse-Terre durant les prochains jours.
- Quelques radeaux dans le canal des Saintes et d’autres (plus rares) dans celui de la Dominique, s’accrochent à la pointe sud de la Basse-Terre ou plus sporadiquement aux îles des Saintes durant ces prochaines 48h.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Dans un très large secteur est de la Martinique, les algues devraient remonter doucement vers L’archipel guadeloupéen (vent faiblissant et gyre au large de la Martinique). Autour de la Barbade, de très nombreux radeaux de sargasses sont détectés. Entre Sainte-Lucie et la Barbade, ces radeaux seront repris par le courant des Antilles et pourront provoquer des échouements, d’abord en Martinique. Une petite partie pourra remonter jusqu’en Guadeloupe. Le passage des deux phénomènes cyclonique PAULETTE et RENE pourrait engendrer une houle d’est et amener plus rapidement les sargasses sur les côtes des petites Antilles. Plus au sud de la Barbade, là encore les détections sont nombreuses. La configuration faiblissante du courant des Antilles, devrait laisser le vent seul acteur du déplacement et les radeaux devraient gagner la mer des Caraïbes sans échouer sur la Martinique, ni la Guadeloupe.


Télécharger :