Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 16 avril 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 avril 2020

Tendance pour les 4 prochains jours :

Les 13 et 14, des sargasses sont détectées dans le secteur Guadeloupe. Le 13/04, des bancs sont visibles entre Marie-Galante et la côte sud de Grande-Terre, dans le secteur des Saintes et au sud de Basse-Terre. Des signaux sont également visibles autour de la Désirade et dans le secteur de la Pointe des Châteaux. Des nappes très étendues sont visibles à une trentaine de km dans le secteur est atlantique. La couverture nuageuse du 14/04 limite les détections. Cependant, des nappes sont visibles en provenance du sud dans le secteur est de la Dominique.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Des échouages sont répertoriés chaque jour en Martinique et dans le secteur Guadeloupe. Les détections de sargasses faites sur les dernières images indiquent un risque d’échouages réguliers pour les prochains jours, notamment sur les côtes sud et centre-est de la Martinique, ainsi que dans les secteurs Marie-Galante, les Saintes et la côte sud de Grande-Terre pour la Guadeloupe. Des nappes conséquentes sont détectées dans le secteur sud-est des Petites Antilles entre Sainte-Lucie et la Barbade, ainsi qu’au sud-est de Barbade. Ces nappes vont traverser l’archipel d’est en ouest en remontant vers le nord-ouest. Ces sargasses présentent un risque d’échouages pour les prochaines semaines. Des détections importantes sont faites également au sud-est de Trinidad. Ces nappes suivent globalement la même route que celles détectées à proximité de la Barbade.

Tendance pour les 2 prochains mois :

La couverture nuageuse importante au sud de 10°N durant la période écoulée limite fortement les capacités de détection de sargasses dans cette zone. L’image des détections moyennes est peu exploitable pour les prévisions à long terme. Les informations partielles indiquent quand même la présence de bancs en dérive depuis la zone Brésil-Guyane longeant le continent jusqu’à la zone Antilles. Des arrivages de sargasses sont toujours à prévoir pour les prochains mois.


Télécharger :