Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 17 septembre 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 septembre 2020

Analyse autour de la Guadeloupe et prévisions pour les 4 prochains jours :

Les images du 13 au 16 ont été analysées. Une forte présence de poussière de Sable, de nombreux nuages à l’avant du cyclone TEDDY et la présence de fauchées de non-détection satellitaires ces deux derniers jours rendent difficiles le suivi des sargasses à proximité de l’archipel guadeloupéen. De plus la proximité du phénomène cyclonique va modifier rapidement la position des radeaux détectés du 13 au 14 du fait de la houle inhabituelle engendrée. Aucun ou peu de radeaux seraient en cours d’échouement sur les côtes. sur les images du 14 :
- de nombreux petits radeaux repérés transitent au nord de la Désirade. Il est possible que certain d’entre eux échouent sur la côte Est de la Grande-Terre poussés assez rapidement par la houle.
- Peu de radeaux entre Grande-Terre et Marie-galante. Le risque d’échouement dans les 4 prochains jours sur La Désirade, le sud de la Grande-Terre et L’est de la Basse-Terre reste faible. Des filaments repérés du 13 au 14 dans le Canal de la Dominique et d’autres plus au Nord-Est de cette île, semblent épargner nos côtes. Mais les effets de la houle cyclonique pourraient ramener vers le Sud de Marie-Galante ou des Saintes quelques petit radeaux. Enfin des radeaux sont bien visibles en mer des Caraïbes. Les effets de la houle dus au phénomène cyclonique pourraient ramener temporairement des radeaux en Côte Sous-le-Vent.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Même si la carte à 7 jour semble très pessimiste, et que les détections sont peu confirmées par recoupement, la zone Antilles sera concernée dans les 15 prochains jours par les radeaux se trouvant actuellement à l’Est et au Nord-Est de la Barbade. Les sargasses présentes dans l’Est d’Antigua stagnent, et devraient reprendre doucement leur trajet vers l’Ouest, sans toutefois impacter les Iles du Nord.

Tendance pour les 2 prochains mois :

Les prévisions à 2 mois restent identiques, à savoir : Le réservoir de sargasses en embouchure d’Amazone s’est vidé et la plupart des algues sont reparties vers l’Afrique. L’Est Atlantique est lui aussi peu chargé en radeaux de sargasses. A échéance d’un mois, les échouements devraient devenir anecdotiques sur les iles des Antilles françaises. Les radeaux encore présents dans le courant des Guyanes devraient passer en Caraïbe entre Trinidad et Tobago et les Grenadines. Plus au Nord des Guyanes, les algues sont prisent dans un gyre, et une infime partie devrait remonter lentement vers la Barbade et la zone Antilles.


Télécharger :