Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 18 mai 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 mai 2020

Prévisions pour les 4 prochains jours :

Des signaux sargasses de forte intensité sont détectés le 14/05, surtout dans le secteur sud-ouest de Basse-Terre. Des radeaux sont également observés dans le secteur Capesterre-Belle-Eau, autour de Marie-Galante et des Saintes. D’autres nappes en provenance du sud-est sont visibles au large de Marie-Galante. Des nappes étendues sont localisées entre Marie-Galante et la Désirade, poussées vers l’ouest en direction de la Guadeloupe. De nombreux signaux sont détectés au large de la Dominique dans le secteur atlantique. Le 16/04, des radeaux sont localisés au nord-est de Marie-Galante et le long de la côte sud-est de la Guadeloupe. De nombreuses détections sont également visibles entre Marie-Galante, la Désirade et Saint-François. Des radeaux sont aussi détectés le long de la côte est de Grande-Terre. Le 17/05, les signaux sont diffus et moins nets, à l’exception de signaux présents dans le secteur ouest de Basse-Terre. Toutefois, il est possible de distinguer quelques structures en forme de bancs dans la zone sud-est de la Guadeloupe et des signaux diffus, mais nombreux, dans le secteur sud-est de Marie-Galante.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Les détections de sargasses entre le 14 et le 17/05 indiquent une forte présence des algues dans les secteurs est / sud-est de la Martinique et de la Guadeloupe. L’intensité des signaux indique un risque très fort d’échouages sur toute la côte sud-est de la Martinique. Un risque est mis en évidence pour la côte nord-est également. La détection de signaux diffus indique un risque moins important pour les jours prochains, mais des arrivées régulières de nappes de densité plus faible. Le risque est élevé pour la zone Guadeloupe. Les côtes de Marie-Galante et des Saintes, de la Désirade, sud et est de Grande-Terre, ainsi que le secteur sud-est de Basse-Terre sont touchés par des échouages. Les signaux détectés les 16 et 17/05 dans le secteur sud-est de la Guadeloupe impliquent un risque pour toutes les côtes sud de Grande-Terre et est de Basse-Terre, ainsi que la côte sud-est de Marie-Galante. La Désirade et la côte est de Grande-Terre pourraient aussi être touchées. Les signaux détectés dans le secteur nord des Petites Antilles entraine également un risque modéré pour les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Les quantités importantes de sargasses observées au large de l’Amazone pourraient atteindre en partie les côtes de Guyane, si des nappes dérivaient à proximité des zones côtières. Le fort courant des Guyanes a tendance à transporter rapidement les algues vers le nord-ouest. Les nappes localisées vers 57°O - 12°N vont atteindre la zone Antilles dans les 15 prochains jours.

Tendance pour les 2 prochains mois :

Un renforcement des détections de sargasses est visible dans le secteur de l’embouchure de l’Amazone. Si une partie de ces algues est convoyée vers l’est en direction de l’Afrique, une autre partie (47°O - 3°N), localisée à l’ouest de 46°O va être entrainée par les courants vers la zone Antilles dans les prochaines semaines. D’autres nappes localisées entre 44°O et 46°O pourraient rejoindre cette zone de jonction entre le courant nord du Brésil et le courant des Guyanes. Les détections moyennes dans la zone située entre le Guyana et l’Amazone sont plutôt faibles, mais devraient se renforcer au cours des prochaines semaines.


Télécharger :