Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 28 mai 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 mai 2020

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

La Guadeloupe est exposée à un risque d’échouements modérés le long de la côte sud de Grande-Terre, est de Basse-Terre ainsi que dans le secteur sud-est de Marie-Galante. La forte proximité des bancs de sargasses avec la côte ouest de Basse-Terre entraine des échouements dans plusieurs secteurs entre Vieux-Habitants et le nord de Bouillante. Les radeaux détectés au nord-est de la Dominique pourraient atteindre en partie la côte sud-est de Marie-Galante vers le 30/05. La côte est de la Martinique pourrait être atteinte par les détections visibles au nord de la Barbade dans deux semaines, mais aucun risque majeur immédiat n’est mis en évidence. Les signaux relativement proches des côtes de Guyane indique une présence de sargasses dans les eaux côtières souvent masquée par les nuages. Le courant des Guyanes convoie de grandes nappes de sargasse desquelles peuvent s’échapper des radeaux de plus petite taille. Ces radeaux présents dans la partie sud du courant des Guyanes pourraient être poussé par les vents jusqu’à la côte.

Tendance pour les 2 prochains mois :

La zone de consolidation du courant de rétroflexion nord Brésil se confirme. De nombreuses nappes de sargasses sont convoyées au sud de ce gyre et entrainées par le courant des Guyanes. Ainsi, de nombreuses détections sont visibles au large des côtes du continent sud américain, avec une zone moins dense observée entre Trinidad et le Suriname. Des arrivages importants de sargasses sont à prévoir d’ici trois semaines avec un renforcement probable dans un mois et demi, étant donné le fort courant des Guyanes transportant ces radeaux.


Télécharger :