Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 8 juin 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 juin 2020

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Les données sargasses visibles autour de la Guadeloupe et de la Martinique impliquent un risque modéré d’échouements. En Guadeloupe, le secteur sud-est de Basse-Terre est concerné, ainsi que la côte sud-est de Marie-Galante. La présence de radeaux entre Marie-Galante et Grande-Terre implique un risque modéré le long de la côte sud de Grande-Terre. Quelques signaux observés dans le secteur est de Grande-Terre pourraient aussi atteindre la côte dans le secteur du Moule. La zone Iles du nord est également exposée à des échouements modérés sur les côtes est de Saint-Martin et Saint-Barthélémy. De nombreux radeaux identifiés à l’est du secteur Barbade-Trinidad le 06/07 vont rapidement atteindre la zone Antilles. Une légère accalmie est possible après cette vague.

Tendance pour les 2 prochains mois :

Un renforcement des détections de radeaux de sargasses est mis en évidence dans le secteur Guyane-Amazone au cours de la semaine. De nombreux radeaux sont localisés dans le courant des Guyanes et transportés vers le nord-ouest en direction des Antilles. Des signaux sargasses localisés au nord de 6°N sont acheminés vers l’ouest en direction du courant des Guyanes. Ces algues se déplacent à une vitesse approximative de 0,9 km/h. Les nappes pourraient rejoindre progressivement le courant des Guyanes où la vitesse moyenne de déplacement est d’environ 3,8 km/h, soit une durée de dérive jusqu’à la zone Antilles depuis le secteur est de la Guyane d’environ 25 jours. Un renforcement des détections de sargasses dans la zone Antilles est possible au mois de juillet.


Télécharger :