Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 9 avril 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 avril 2020

Analyse à 4 jour

Le 08/04, des signaux sont détectés le long de la côte sud-est de Basse-Terre dans la région de Capesterre (moins de 5km). D’autres nappes sont visibles au sud-est de Marie-Galante, localisées à moins de 15 km. Des signaux plus faibles sont visibles dans le secteur atlantique entre Marie-Galante et la Désirade. En zone caraïbe, des signaux sont détectés à moins de 10 km au large du secteur Bouillante-Deshaies. L’image Sentinel-2 du 06/04 indique de nombreuses nappes visibles entre Marie-Galante et le Petit cul-de-sac marin, ainsi que le long de la côte est de Basse-Terre. Des signaux sont également visibles à l’est des Saintes, ainsi qu’au sud-ouest et à l’est de Marie-galante.

Tendance pour les 2 prochaines semaines

Les détections réalisées au cours des derniers jours révèlent des nappes de sargasses très proches des côtes. Certaines zones d’échouages sont visibles sur les images Sentinel-2, confirmées par les images du système SolarCam. Un risque d’échouage est identifié pour la Martinique, essentiellement dans le secteur sud-est entre Sainte-Anne et le François. Un risque est possible également pour la côte nord atlantique dans la région Lorrain - Basse-Pointe et Sainte-Marie. Etant donné les quantités de petites nappes observées autour de la Martinique, des échouages sont possibles également dans les secteurs régulièrement touchés. En Guadeloupe, les algues détectées ne semblent pas atteindre les côtes dans les prochains jours selon les modèles. Toutefois, des nappes observées à proximité de la côte dans le secteur Trois-Rivières pourraient provoquer des échouages. Les radeaux en dérive également observés sur l’image Sentinel-2 du 06/04 vont atteindre la côte dans le secteur du Petit cul-de-sac marin. Cependant, les quantités de sargasses détectées dans le secteur sud, notamment au nord-est et à l’ouest de la Dominique, et remontant vers le nord avec les courants pourraient poser un risque dans les prochains jours. Il en va de même pour les nappes détectées au sud-est de la Dominique, transportées également vers le nord. Les Saintes et Marie-Galante pourraient être les premières îles touchées au cours des prochains jours.

Tendance pour les 2 prochains mois

Les sargasses en provenance du secteur sud-est des Antilles, transportées par le courant des Guyanes traversent l’archipel et entrainent des épisodes d’échouages, surtout dans la partie au sud de la Dominique. Le cumul des observations de la semaine indique que d’autres nappes en dérive dans cette région vont atteindre les Antilles au cours des prochaines semaines. Les nappes localisées dans le bassin amazonien rejoignent le courant des Guyanes et continuent d’alimenter la route en direction des Antilles. Les fortes détections visibles dans le secteur 38°O-6°N sont globalement transportées vers l’ouest à cette période de l’année. Une partie pourrait rejoindre les courants longeant le continent en direction du nord-ouest.


Télécharger :