Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du jeudi 19 mars 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 mars 2020

Tendances à deux semaines

Les détections de sargasses réalisées dans la zone Antilles les 16/03 et 17/03 entrainent un risque d’échouage fort en Martinique pour les secteurs est et nord-est (du François à Grand-rivière) et modéré pour le secteur sud, notamment pour les nappes relativement proches des côtes (moins de 10 km). D’autres nappes détectées plus au large se rapprochent par l’est. Une partie de ces sargasses pourrait atteindre la côte en début de semaine prochaine. Le secteur Guadeloupe est également concerné par le risque d’échouage, notamment la côte est de Grande-Terre, la Désirade, la côte est de Marie-Galante et les Saintes. Un risque est souligné également pour le secteur du Petit-Cul-de-Sac marin. Les nombreuses détections visibles les 16/03 et 17/03 au large de la Barbade impliquent un risque d’atteinte des îles renforcé au cours des deux prochaines semaines.

Tendances à 2 mois

Une succession de zones sargasses est observée entre les Petites Antilles et le nord du Brésil. Toutes ces nappes ne dérivent pas de manière homogène. Toutes les nappes qui entrent dans le courant des Guyanes en dessous de 6°N sont transportées vers le nord-ouest en direction des Antilles. Les radeaux observés vers 9°N sont également transportés vers l’ouest, l’ensemble de ces sargasses pouvant se rejoindre dans le secteur 54°O-9°N. Les forts courants localisés au nord du Guyana convoient alors ces algues en direction du nord-ouest vers le secteur sud des Petites Antilles. Les nappes détectées à l’est de 44°O sont localisées dans des zones de courants très complexes et tourbillonnaires qui limitent leur transport vers la zone ouest atlantique.


Télécharger :