Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du lundi 3 février 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 février 2020 (modifié le 4 février 2020)

Les radeaux observés en zone atlantique depuis plusieurs semaines se rapprochent des îles. Une partie de ces nappes devrait atteindre les côtes. Une autre partie de ces nappes devrait remonter vers le nord, dans l’atlantique. Les courants sont favorables au transport des sargasses vers les îles et des détections sont faites en zone caraïbe, indiquant déjà le passage de radeaux dans les canaux. Les échouages réguliers de petites quantités au cours des semaines précédentes indique la présence de sargasses très proches des îles, mais non détectées par les satellites. Les échouages pourraient s’intensifier au cours des deux prochaines semaines.

Deux zones importantes de concentration de sargasses sont observées en zone atlantique. Une est localisée dans le secteur nord-ouest de l’archipel des Petites Antilles, l’autre est visible vers 53°O - 12°N. Cette seconde masse a tendance à se déplacer vers l’ouest avec les courants principaux. Toutefois, des processus complexes (tourbillons, courants inverses) ralentissent la progression de ces nappes. Une partie des radeaux situés dans la zone nord-est des Antilles devraient traverser l’archipel et entrainer des phases d’échouages plus marqués. L’autre masse située au nord de la Guyane pourrait atteindre les Antilles dans le courant du mois de février. Des radeaux de plus petites tailles sont détectés au dessus de 6°N jusque 32°O. Ces sargasses sont convoyées vers l’ouest par le courant nord équatorial. D’autres signaux sont également visibles dans la zone centre atlantique, plus proche des côtes africaines, transportés par le courant nord équatorial, globalement vers l’ouest (le contre-courant nord équatorial n’étant pas encore installé).


Télécharger :