Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du lundi 9 mars 2020

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 mars 2020

Tendances à 4 jours

Des nappes de sargasses sont détectées dans le secteur Guadeloupe, Marie-Galante, Désirade et les Saintes. La nappe la plus importante est localisée à 15 km
à l’est de Petite-Terre et s’étend sur 40 km. Une autre zone est détectée au sud-est de Marie-Galante à environ 30 km. De nombreux signaux éparses sont détectés au large de la côte sud de Grande-Terre. Des nappes étendues sont aussi visibles au nord de la Désirade, à une dizaine de km des côtes de Guadeloupe. La période est très favorable aux échouages, avec un risque très fort pour toutes les îles de l’archipel guadeloupéen.

Tendances à 2 semaines

Les détections de la semaine, et notamment le 08/03, impliquent un risque d’échouage élevé. Les courants principaux entrainent les sargasses vers l’ouest en direction des iles. Les algues entrant en zone caraïbe par le sud de l’archipel (zone Saint-Vincent / Grenadines) dévient vers le nord-ouest. Une partie de ces nappes pourrait atteindre les côtes sous le vent de Martinique et Guadeloupe. Des radeaux sont en dérive dans le secteur sud-est de Trinidad jusqu’au large de la Barbade et vont traverser les Petites Antilles au cours des deux prochaines semaines. Le risque d’échouage est élevé.

Tendances à 2 mois

De nombreuses zones sargasses sont visibles dans le secteur est des Antilles, depuis la Martinique jusqu’à l’est de Trinidad et Tobago. Une bande localisée entre 4°N et 12°N et jusque 33°O contient des signaux sargasses en dérive vers l’ouest. Une partie de ces sargasses va continuer sa route vers la zone caraïbe. Les nappes localisées vers 4°N - 39°O pourraient dériver vers le sud entre l’équateur et 4°N, et commencer à constituer une zone de consolidation. Ce scénario classique est observé chaque année depuis 2011. Cette zone d’accumulation devrait se renforcer au mois d’avril.


Télécharger :