Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
année 2018

Actualités de 2018

mai 2018
La DEAL Guadeloupe recherche un ou une VSC, chargé(e) de mission appui au secrétariat administratif et technique du Comité de l’eau et de biodiversité
 
GUADELOUPE : Réservez la date du 30 Mai pour voir les actions des communes : Morne-à-l’Eau, Vieux-Habitants !
 
12e édition de la Fête de la Nature du 23 au 27 mai 2018
 
Arrêté du 17 avril 2018 concernant l’officialisation de la création de la Réserve Biologique dirigée du Nord Grande-Terre de la Guadeloupe
 
13 tués au 13/05/2018 ( 13 à la même date en 2017) soit 4 en VL et 9 usagers vulnérables dont 4 en moto, 2 en cyclo, 1 en vélo et 2 piétons.
 
La réglementation d’accès et de partage des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles associées (APA) organise les relations entre fournisseur et utilisateur de ressources génétiques et de connaissances traditionnelles associées.
 
Les modèles de dérive confirment le risque d’échouage majeur des radeaux identifiés sur les images du 12/05/2018. Les secteurs les plus sensibles sont les Saintes, Marie-Galantes, ainsi que Saint Martin et Saint Barthélémy.
 
Risque d’échouage : majeur : Les nombreux radeaux en approche des côtes de l’Archipel Guadeloupéen (littoraux sud et est ainsi que les îles du sud), de Saint Martin et de Saint Barthélémy présentent de forts risques d’échouage.
 
Sébastien Lecornu réunit le comité de pilotage dédié au renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement dans le cadre des « Assises de l’eau »
 
Les cartes par communes et les cartes dynamiques de pollutions des sols à la chlordécone sont désormais disponibles sur le site de la DAAF et sur KARUGEO.
 
Les trajectoires simulées des radeaux situés à proximité de Saint Martin et Saint Barthélémy sont présentées dans le fichier joint. D’importants radeaux sont en train de dériver sur des trajectoires qui évitent les îles. Cependant les simulations montrent qu’il est probable que des radeaux qui étaient plus éloignés des côtes suivent des trajectoires conduisant à des échouages en fin de semaine.
 
Risque d’échouage : majeur : La très forte nébulosité de la semaine dernière autour de l’archipel Guadeloupéen a perturbé très fortement la détection des radeaux. Les courants favorables aux échouages et les radeaux détectés en Atlantique précédemment laissent présumer d’importants échouages pour la semaine en cours. De très nombreux radeaux détectés à proximité de immédiate de Saint Martin et Saint Barthélémy annoncent aussi d’importants échouages en cours ou imminents.
 
Le 26 avril les secrétaires d’Etat Brune POIRSON et Jean-Baptiste LEMOYNE ont réuni conjointement pour la première fois le Comité de pilotage interministériel des objectifs du développement durable (ODD), prévu par le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) qui s’est tenu le 8 février 2018 sous la présidence du premier ministre.
 
Le réseau des réserves naturelles qui comprend 346 réserves, nationales et régionales, terrestres et marines, sont les premiers défenseurs de la biodiversité en France. Et notre pays concentre 10% de la biodiversité mondiale, en métropole et en Outre-Mer. Pour la protéger, chaque jour, les réserves naturelles de France construisent, au cœur des territoires, des actions qui permettent de construire l’avenir de nos sociétés, de la résilience face au changement climatique, où la nature et l’économie travaillent ensemble
 
Date d’envoi des demandes de subvention : 28 mai 2018 au plus tard
 
Les trajectoires simulées des principaux radeaux identifiés indiquent que des échouages importants sont très probables à Saint Martin et Saint Barthélémy, à Marie Galante, aux Saintes et à la Désirade, sur les côtes sud de Grande-Terre et Basse-Terre. La côte sous le vent serait d’ailleurs potentiellement impactée. Par ailleurs, les nombreux radeaux identifiés proches de la côte Est de Grande-Terre s’écartent globalement du rivage. Attention tout de même, leur proximité à la côte et les turbulences des courants côtiers (qui sont mal connues) rendent tout de même les échouages possibles. Enfin, on distingue d’autres bancs en approche par le Sud-Est de l’archipel guadeloupéen en fin de semaine.
 
Risque d’échouage : majeur : présence de nombreux radeaux à proximité des côtes et courants favorables à des échouages potentiellement sur toutes les façades littorales habituellement impactées (Sud et Est).
 
avril 2018
Le Parc national de la Guadeloupe informe que par mesure de protection de la reproduction des sternes, l’îlet Blanc sera interdit d’accès par arrêté préfectoral du 1er mai au 15 août prochain.
 
Risque d’échouage : fort : La très forte nébulosité de la semaine passée a considérablement réduit la fiabilité de détection des radeaux de sargasses dans un rayon rapproché de l’archipel. Les courants étant favorables à des arrivées par le sud-est laissent néanmoins présumer des échouages probables.
 
Les trajectoires simulées des principaux radeaux identifiés indique que des échouages importants sont très probable à Marie Galante dans un premier temps puis sur la côte sud de Basse-terre, les saintes, la Désirade ainsi que la côte sud de Grande terre en fin de semaine
 
Risque d’échouage : majeur : malgré la nébulosité, de nombreux radeaux de sargasses ont été identifiés en approche par le Sud-Est. Des échouages importants sont attendus au cours de la semaine sur les côtes Sud et Est de l’archipel Guadeloupéen. Des échouages sont aussi probables en côte sous le vent de Basse-Terre.
 
Ouverture de la campagne 2018 de télédéclaration de l’Aide publique au développement des collectivités territoriales françaises (montants 2017)
 
Ces appels à projets sont menés en partenariat avec l’Adème, la Région Guadeloupe, le Département de Guadeloupe, EDF Archipel Guadeloupe, la DEAL/ORT, Synerg’île et l’Europe.
 
Les modèles de dérive des bancs identifiés confirment le risque élevé d’échouage, vraisemblablement en deux étapes. Dans un premier temps sur Les Saintes, Marie Galante et la Désirade en début de semaine, puis sur les côtes Est et Sud de Grande Terre en fin de semaine.
 
Diffusion du documentaire « Chasing Coral » au sein des établissements scolaires…
 
Risque d’échouage : majeur : Les arrivées de sargasses par le Sud-Est se poursuivent et devraient toucher les côtes Sud et Est de l’archipel.
 
Les mesures de restrictions visées par le précédent arrêté du 28 mars prolongées et étendues à l’ensemble de la Guadeloupe à l’exception de Marie-Galante.
 
Risque d’échouage : majeur : nouveaux arrivages potentiellement massifs prévus par le Sud-Est de l’archipel guadeloupéen.
 
mars 2018
Liste des sites potentiels d’épandage des Sargasses au 29 mars 2018
 
Depuis l’entrée en vigilance sécheresse le 19 mars dernier, la baisse des débits des cours d’eau suivis dans le cadre du dispositif "sécheresse" s’est poursuivie ; le seuil d’alerte a ainsi été franchi sur la Grande Rivière de Capesterre.
 
Des hackers contre les risques naturels ? Pour la troisième année consécutive, l’exercice international d’alerte au tsunami CaribeWave accueille un participant hors-norme : HAND, Hackers Against Natural Disasters, une association de technophiles créatifs qui invente des solutions pour répondre à des situations de crise. La DEAL Guadeloupe a cette année souhaité les observer en pleine opération.
 
Risque d’échouage : majeur : De nombreux radeaux dérivants à proximité des côtes sont identifiés et ont donnés lieux à des échouages massifs. La Désirade, Marie-Galante, les Saintes, ainsi que les côtes sud de Grande-Terre et au vent de Basse-Terre sont particulièrement exposées. Les côtes sous le vent de Basse-Terre et Nord-Est de Grande-Terre présentent aussi un risque fort d’échouages.
 
L’organisation mise en place pour le suivi de l’évolution de la sécheresse et le déclenchement des mesures de restriction.
 
Portes ouvertes à l’ADIL Guadeloupe du 19 au 23 mars 2018 sur la construction du projet d’accession, avec la participation de la DEAL pour tout ce qui concerne la norme parasismique et paracyclonique…
 
Les prévisions de dérive confirment la forte probabilité d’échouage des radeaux de sargasses au cours de la semaine. Les secteurs les plus impactés sont les côtes sud de Guadeloupe, La Désirade, Marie-Galante et les Saintes.
 
A partir du 24 février 2018, le montant par jour de l’astreinte administrative est passée à 208,17€.
 
Risque d’échouage : fort : de très nombreux radeaux sont détectés à proximité et en approche des côtes de Guadeloupe et des îles du sud. Les échouages devraient donc s’intensifier.
 
Le service "Risques énergie déchets" de la DEAL recherche actuellement une assistante administrative pour une période de 4 mois à mi-temps, à compter du 14 mai 2018.
 
Le Festival haïtien, des films sur l’environnement s’est bien déroulé du 23 février au 3 mars 2018. La marraine et l’invité d’honneur sont venus de Guadeloupe.
 
Résultats du projet ChlEauterre concernant la contamination par les pesticides et notamment la chlordécone.
 
Ce jeudi 15 mars se tiendra l’exercice annuel international de préparation aux tsunamis « Caribe Wave », piloté par l’UNESCO. L’objectif : un test grandeur nature de la capacité de réponse aux tsunamis des différents pays de la Caraïbe.
 
Risque d’échouage : modéré : malgré la forte nébulosité de la semaine passée, des radeaux de tailles faible à moyenne sont détectés et pourraient vraisemblablement toucher le sud de la Guadeloupe en commençant par Marie-Galante.
 
Film réalisé sur le rôle de la commission nationale qui intervient pour le classement d’un site
 
La DEAL recherche actuellement un volontaire du service civique (VSC) pour la Guadeloupe et deux pour Saint-Martin, en vue d’un début de mission au plus tôt en mai 2018. Candidature à nous adresser jusqu’au 16 mars inclus.
 
Les analyses fines des radeaux de sargasses identifiés à proximité des côtes de Guadeloupe ainsi que des courants indiquent que des échouages imminents sont probables. Les secteurs qui seront probablement impactés sont la côte Atlantique de Grande-Terre, la Désirade et fait plus rare, le nord de Basse-Terre. Les nombreux radeaux de tailles modérées identifiés au sud de la Guadeloupe devraient éviter les Saintes et Marie-Galantes.
 
Risque d’échouage : fort : Les images de la semaine ont révélé la présence de très nombreux radeaux de sargasses dans un périmètre proche de l’archipel guadeloupéen. Quelques radeaux sont détectés autour de Saint Martin et Saint Barthélémy.
 
février 2018
L’association TERRA Festival qui gère cet évènement depuis 2009, se voit contrainte d’annuler la quinzième édition 2018 qui était prévue du 13 au 21 avril.
 
Cartes concernant la chlordécone et l’HCH-béta sur la Basse-Terre en 2016
 
Risque d’échouage : faible à modéré : les quelques radeaux de taille modérée à proximité des côtes semblent présenter un risque modéré d’échouage. De forts courants de sud longeant toujours l’arc antillais pourraient ramener de grands radeaux vers l’archipel guadeloupéen.
 
le 26 et 27 avril 2018 au Lycée Polyvalent Nord Grande Terre, Port-­Louis. Candidature à nous retourner avant le 5 mars 2018 - 12h.
 
Risque d’échouage : faible : peu de radeaux à proximité de la Guadeloupe ont été détectés mais de forts courants de sud longeant l’arc antillais pourrait ramener de grands radeaux à partir de la semaine prochaine.
 
Synthèse des données 2015 du système d’information sur les services publics de l’eau et de l’assainissement.
 
Risque d’échouage : fort : les radeaux identifiés présentent un risque d’échouage principalement pour Marie-Galante, et dans une moindre mesure pour les Saintes et le sud Basse-Terre. Les importants radeaux au larges en Atlantiques restent à surveiller dans les semaines qui viennent
 
Risque d’échouage : fort : De très importants radeaux sont détectés en Atlantique. Les vents et courants en poussent une partie vers l’arc antillais et bien que la Guadeloupe ne soit pas en première ligne, de forts échouages sont à prévoir dans les semaines qui arrivent.
 
Date limite de dépôt des candidatures : dimanche 11 mars 2018 à minuit.
 
Point de vue d’un ingénieur (M. BET HAUSS)
 
Point de vue d’une Élue (Mme CARABIN). L’exemple singulier de la Commune "Le Moule" qui cible une programmation de travaux prioritaires concernant les établissements scolaires.
 
janvier 2018
Le mercredi 21 février 2018 de 9h à 12h au Conseil Régional à Basse-Terre.
 
La DEAL recrute 5 VSC : les candidatures sont attendues pour le 16 février 2018 inclus.
 
8 images comparées de l’avant et après Maria issues de l’observatoire photographique des paysages de l’archipel Guadeloupe
 
12 photographies commentées par l’architecte et la paysagiste conseils de l’Etat
 
La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 7 février
 
Dépôt des candidatures avant le 11 mars 2018
 
Événement sur le réchauffement climatique organisé par l’association Latij.
 
La DEAL lance un appel à projets sur la protection de l’environnement. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 février 2018.
 
Foulque d’Amérique
(A. Levesque)
Par arrêté en date du 8 janvier 2018, le préfet de la Guadeloupe a institué la première Réserve de Chasse et de Faune Sauvage (RCFS) du département, la RCFS de Gaschet.
 
Près de 12 établissements scolaires ont répondu à cet appel à projets au titre de l’année scolaire 2017/2018