DEAL de Guadeloupe

Le plan de gestion des risques d’inondation à l’échelle de la Guadeloupe

publié le 24 juin 2014

Une gestion partagée des risques d’inondation facilite leur gestion par les acteurs publics guadeloupéens.
Les 23 et 24 juin 2014 à la Kasa La Jaille (Baie-Mahault), deux ateliers de réflexion vont permettre de définir collectivement des objectifs et des mesures opérationnelles à prendre en compte afin de réduire les conséquences des inondations en Guadeloupe.
Le public visé dans le cadre de ce séminaire :
- collectivités territoriales et leurs groupements
- services de l’Etat
- établissements publics concernés par la gestion du risque inondation
- membres du Comité de bassin
- membres de la Commission départementale des risques naturels majeurs.
L’enjeu est de formaliser le plan de gestion des risques d’inondation (PGRI) à l’échelle de la Guadeloupe pour la période 2015-2021.
L’évaluation préliminaire des risques d’inondation et l’identification, l’identification de la nature de ces risques, la cartographie des territoires à risques sont autant d’étapes déjà franchies qui permettent d’aboutir à la mise en œuvre du 1er cycle de la Directive Européenne "inondations" en Guadeloupe.

Des ateliers articulés autour de 6 objectifs du district

  1. Mieux connaître pour mieux agir
  2. Réduire la vulnérabilité pour diminuer le coût des dommages
  3. Augmenter la perception et la mobilisation des populations face au risque d’inondation ou Savoir mieux vivre avec le risque
  4. Préparer la gestion de crise
  5. Réduire les risques d’inondation à l’échelle du bassin versant en tenant compte du fonctionnement naturel des milieux aquatiques
  6. Constituer et consolider les maîtrises d’ouvrages. Organiser les acteurs et les compétences.

Décryptage
Pourquoi une politique européenne sur les inondations ?
En Guadeloupe les derniers épisodes d’inondations (janvier 2011:5 morts ; mai 2012 : 1 mort), témoignent de la vulnérabilité du territoire et du manque de cohérence des actions mises en œuvre. Un tel constat sur la vulnérabilité à l’échelle de chaque territoire, est fait également en France et en Europe. C’est pourquoi, la Commission Européenne a adopté en 2007 la "Directive Inondation" n° 2007/60/CE, relative à l’évaluation et la gestion des risques d’inondation. Il s’agit de la première directive européenne dans le domaine de la prévention des risques. Les États membres se doivent de mettre en place une planification à long terme révisée tous les six ans dans l’objectif de réduire les effets préjudiciables des futures inondations.

Pour en savoir plus,
Le dossier de presse (format pdf - 1.2 Mo - 23/06/2014)

Auteure : Nady Vial-Cabrera
DEAL/Relations Médias
0690 86 83 01
nady.vial-cabrera@developpement-durable.gouv.fr