DEAL de Guadeloupe

L’intérêt d’économiser l’eau pour mieux la partager !

publié le 23 février 2015

En Guadeloupe l’alimentation en eau provient principalement de prélèvements dans les rivières de la Basse-Terre. Ce mode d’approvisionnement, reposant sur les cours d’eau et nécessitant d’importants transferts d’eau de la Basse-Terre vers la Grande-Terre, constitue l’une des principales fragilités du dispositif.

La fluctuation des débits, directement dépendante de la pluviométrie, associée au déficit structurel des réseaux (fuites, piratages, limites de capacité de production des usines) et à une augmentation de la demande (effet conjugués de la sécheresse et de la fréquentation touristique), peut provoquer rapidement des ruptures de l’approvisionnement en eau des populations, notamment en période de carême.

Afin d’anticiper les situations de crise liées à une insuffisance conjoncturelle de la ressource en eau, un arrêté cadre sécheresse a été adopté en 2011. Il instaure deux instances de veille, le comité sécheresse et la cellule de veille.

Le comité sécheresse associe l’ensemble des acteurs concernés par l’eau (administrations, établissements publics, gestionnaires et exploitants de réseaux, syndicats agricoles, associations, etc.), il est en général réuni au début du carême puis en situation d’alerte ou de crise lorsque les mesures de restrictions prévues dans l’arrêté cadre ne suffisent plus à gérer la situation de pénurie d’eau.
La cellule de veille "sécheresse" est composée des services techniques chargés de faire état de la situation auprès de la préfecture et de proposer éventuellement des mesures de restrictions.

La Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement siège au sein de ces deux instances. En charge du suivi du débit des cours d’eau grâce à son réseau de stations hydrométriques, ce service de l’Etat centralise les informations des partenaires (Météo France pour la pluviométrie, BRGM pour le niveau des nappes souterraines, Office de l’eau pour l’alimentation en eau potable) et organise les réunions de la cellule de veille et du comité sécheresse.
Le 10 février 2015, le comité sécheresse s’est réuni pour présenter le bilan du précédent carême, proposer des améliorations du dispositif de gestion sécheresse et faire un premier point de situation en ce début de carême. Les premiers seuils de vigilance sont atteints depuis le début du mois de février. La Préfecture rappelle qu’une gestion économe de l’eau est nécessaire en période de carême.
Voir le communiqué de presse
12022015_CP (format pdf - 88.5 ko - 20/02/2015)

Caroline Quéré
Responsable de l’Unité Hydrométrie
Ressources Naturelles / Pôle Eau
DéAL de Guadeloupe
Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
Tel 05 90 60 41 26 - Fax 05 90 38 03 50