DEAL de Guadeloupe

Sargasses - veille satellitaire du 3 au 9 septembre 2018 - tendances 10 au 16 septembre2018

publié le 10 septembre 2018

Guadeloupe

Le début de la semaine passée est marqué par une couverture nuageuse dense au dessus de l’archipel guadeloupéen.
L’image Sentinel3 (300m), de très bonne qualité acquise ce dimanche 09 septembre, révèle la présence d’une multitude de radeaux autour de l’archipel.
Des radeaux sont détectés à moins de 10km des côtes guadeloupéennes, notamment dans le passage de Marie-Galante et des Saintes (1), ainsi qu’au niveau de la façade est de Grande-Terre(2). Ces radeaux présentent un fort risque d’échouage en raison de leur proximité immédiate à la côte.
Marie-Galante est ceinturée par les algues, une partie des radeaux visibles à l’est-nord-est de l’île (3) devrait remonter en direction de la Guadeloupe, l’autre partie devrait dériver vers le sud-sud-ouest, il est probable que la traine de certains radeaux accroche l’île au cours de leur dérive.
Au sud des Saintes(4), les radeaux détectés sont sous l’influence de courants orientés vers le nord-ouest en direction de l’archipel.
A l’ouest de Basse-Terre(5), les radeaux visibles remontent vers le nord, mais une partie d’entre eux semble soumise à des courants orientés vers l’est en direction de l’île.

Iles du nord

Comme pour l’archipel guadeloupéen, le début de la semaine est marqué par une couverture nuageuse dense au dessus des îles du nord.
L’image Sentinel3 acquise ce dimanche 09/09/2018 montre la présence de très nombreux radeaux en approche par l’est(1), ils devraient poursuivre leur dérive vers le nord sans impacter l’archipel.
A proximité des îles du Nord, les courants sont majoritairement orientés vers le nord.
Les radeaux détectés au sud de Saint-Martin et Saint-Barthélemy(2) remontent en direction de ces îles.
Les radeaux visibles à moins de 5km de Saint-Barthélemy présentent un risque d’échouage important de par leur proximité immédiate à la côte.