DEAL de Guadeloupe

Sargasses - Bulletin de surveillance du 13 septembre 2021

publié le 13 septembre 2021

Prévisions pour les 4 prochains jours :

Analyse sur la zone des Petites Antilles :

L’analyse qui repose principalement sur les images du 11 septembre 2021 montre que de nombreuses sargasses sont présentes dans la zone des Petites Antilles.
Des radeaux de sargasses sont en effet disséminés un peu partout à l’est de l’arc antillais jusqu’à environ 600 km au large des îles, du nord de la Guadeloupe au Sud de la Barbade principalement.
Pour la Guyane, il n’y a pas de bancs de sargasses à moins de 500 km des côtes.

Analyse autour de la Guadeloupe :

Puisque seule l’image du 12 septembre est en partie exploitable, l’analyse autour de l’archipel guadeloupéen est difficile. Peu d’échouements semblent néanmoins en cours.
La couverture nuageuse rend impossible la détection de sargasses entre Marie-Galante et la Guadeloupe. Néanmoins, au vu de l’image satellite de jeudi dernier et des arrivages qui ont eu lieu ce week-end, il ne semble pas impossible que de petits échouements ponctuels aient lieu, induits par la présence de petits radeaux épars. En effet, de nombreux radeaux épars, détectés entre 20 et 100 km à l’est de la Désirade et de Marie-Galante, constituent la principale source pour de possibles échouements disséminés sur l’ensemble de l’archipel guadeloupéen durant les 2 à 4 prochains jours.
Bien que peu ou pas de sargasses ne soient détectées au nord de la Désirade, la présence de très petits radeaux épars provoquera quelques petits arrivages en cours de période.
Des échouements ont lieu ici ou là sur la côte sud de la Grande-Terre et à l’est de la Basse-Terre.
Des échouements notables sont ponctuellement en cours au sud de Marie-Galante et aux Saintes.
Plus au sud, dans le canal de la Dominique, d’assez nombreux radeaux en transit vers la Mer des Caraïbes sont une menace pour les Saintes.

Analyse autour des Îles du nord :

L’analyse autour des îles du nord est difficile puisque la dernière image exploitable est celle du 10 septembre. A priori, peu ou pas d’échouements ont eu lieu le week-end dernier ou sont en cours ce jour.
Quelques rares radeaux, visibles entre 10 et 15 km des côtes nord-est de Saint-Barthélemy, se déplacent principalement vers le nord-ouest et pourraient s’échouer ponctuellement sur les côtes exposées de Saint-Martin d’ici 2 à 3 jours.
Entre 50 et 100 km à l’est des côtes, un radeau étendu de sargasses remonte très lentement vers le nord-ouest et constituerait une menace latente pour de prochains échouements sur les îles du nord en fonction des conditions météorologiques des prochains jours.
Des radeaux de sargasses, situés à 40 km au sud-est de Saint-Barthélemy, remontent vers cette dernière et pourraient être la source de prochains échouements sur la côte sud de l’île en deuxième partie de semaine.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Une partie des algues situées à l’ouest de la Barbade remontent vers le nord-ouest et vont entrer dans le sud de la zone des Petites Antilles. Par ailleurs, les nombreux radeaux, situés à environ 290 km des côtes et à l’est immédiat de la zone des Petites Antilles, deviendront une menace dans les 15 prochains jours, lorsque le puissant courant venant de l’est auquel ils sont soumis changera et viendra du sud-ouest.