DEAL de Guadeloupe

Projet de territoire : séminaire "Guadeloupe Cap 2030" (CA Cap Excellence)

publié le 17 décembre 2012

Quelle agglomération centrale pour 2030 ?
L’agglomération pointoise, regroupant les communes de Pointe-à-Pitre, Abymes, Baie-Mahault et Gosier, réunit près du tiers de la population guadeloupéenne. Véritable bassin de vie, c’est le plus gros pôle d’emploi à l’échelle régionale. C’est également la porte d’entrée principale de l’archipel, que ce soit par la mer ou par les airs.
Les orientations du schéma d’aménagement régional (SAR) placent l’agglomération pointoise comme ayant vocation à jouer un rôle de métropole, non seulement au bénéfice de l’archipel guadeloupéen dans son ensemble, mais également pour le bassin caribéen.

Cette problématique de métropolisation repose sur la capacité de concentration d’un certain nombre de fonctions supérieures exercées au bénéfice des territoires influencés et sur la mise en synergie des communes de l’agglomération.
Le développement d’un territoire est entre les mains d’acteurs multiples :
- les acteurs publics que sont les collectivités à toutes les échelles (communes, communauté d’agglomération, conseil général, conseil régional), les syndicats mixtes (pour les transports, l’eau et l’assainissement, les déchets…), les chambres consulaires, les établissements publics (grand port maritime, parc national, conservatoire du littoral…), et les services de l’Etat.
- les acteurs privés que sont les habitants, les visiteurs, les entreprises, dans tous les domaines (transport, aménagement, services, industrie…).
Pour faire émerger de l’ensemble des interactions entre les acteurs un développement qui optimise les capacités du territoire, tire le meilleur de chaque acteur, et répartisse les financements publics au plus juste, il est primordial de disposer d’un horizon, partagé et stable, d’une direction dans laquelle chacun agira dans son domaine de compétence. Les horizons 2030-2030 ont été choisis. C’est le sens de la définition d’un projet de territoire.
En partenariat étroit avec le Conseil Régional, le service ATOL de la DEAL a synthétisé les contributions de l’ensemble des services de l’Etat, réunis sous l’égide du Sous-Préfet de Pointe-à-Pitre, et en particulier de chacun des services de la DEAL, pour proposer le point de vue de l’Etat à Cap Excellence. L’essentiel de la trame proposée a ainsi été repris et débattu avec les élus à l’occasion du séminaire tenu les 25 et 26 octobre 2012 dont l’ambition était de les associer au diagnostic du territoire de l’agglomération et d’engager le processus d’élaboration du futur schéma de cohérence territoriale (SCOT). Le projet de transport en commun en site propre (TCSP) a clairement émergé comme l’enjeu phare pour l’avenir de l’agglomération.
Contributions de l’Etat :
-  Résumé de la synthèse (format pdf - 73.8 ko - 17/12/2012)
-  Synthèse (format pdf - 283.9 ko - 17/12/2012)
- cartographie
Les actes du séminaire seront diffusés début 2013 à l’occasion du démarrage de la concertation avec la population menée par Cap Excellence sur ce projet de territoire à horizons 2020-2030.
Ce travail pourra servir de socle au contrat de développement durable territorial à formaliser en 2013 et sa méthode de modèle pour les autres territoires.