DEAL de Guadeloupe

Pâques 2014 en Guadeloupe

publié le 16 avril 2014

Depuis plusieurs années, les services et les établissements publics de l’Etat se coordonnent sous l’égide de la Préfecture, en étroite collaboration avec les services techniques des collectivités et les réseaux associatifs, pour que cet événement annuel, si populaire et festif, se déroule en toute sécurité.

En général, le pic d’affluence des vacanciers, est attendu pour le Weekend de "Pâques" sur les plages et au bord des rivières de l’Archipel. En effet l’importante fréquentation de ces espaces par des campeurs, augmente les risques de dégradation et de pollution des milieux naturels exceptionnels et fragiles.
Cette année encore, les acteurs du territoire et gestionnaires de ces espaces naturels sensibles seront au cœur du dispositif de sécurité et de sensibilisation qui intègre les aspects suivants :
- Contrôle et respect de la réglementation en matière d’environnement (déchets, bruit, biodiversité….).
- Interdiction de faire des feux (sauf dans les barbecues).
- Distribution par la DéAL de sacs en papier (partenariat avec "Grands Moulins des Antilles" -GMA).
- Sécurité civile.
- Comportement éco-citoyen, éco-responsable.



Sécurité : un dispositif pris en charge par de nombreux acteurs
Chaque acteur en charge de la sécurité et de l’environnement invitera les usagers à respecter la salubrité publique et à préserver les espaces naturels.
Ces acteurs sont les forces de l’ordre, les associations, les gestionnaires de sites tels que l’ONF, le Parc National, le Conservatoire du Littoral, le SDIS, les services des collectivités…. Il s’agit de :
- tout mettre en œuvre pour prévenir et éviter les incidents, tapages, disputes et rixes, liés notamment à la consommation d’alcool ;
- prévenir les accidents, les pollutions, les incendies et assurer la police des voies de circulation dans les zones sensibles ;
- rappeler que la baignade reste libre, mais non surveillée et qu’elle peut être parfois dangereuse ;
- prendre les mesures d’hygiène ;
- veiller au respect des dispositifs mis en place sur les sites aménagés afin d’empêcher l’accès aux véhicules (enrochements, poteaux bois…). Car il s’agit de préserver ainsi les habitats naturels (plage de ponte de tortues marines) et d’assurer la régénération d’une végétation déjà très endommagée.

Contacts DEAL :
Louis Redaud, Mission Développement Durable ; Tél : 0690 83 46 63
Maryse Juminer, partenariat associatif ; Tel. 0690 49 81 24
Nady Vial-Cabrera, relations presse : Tél : 0690 86 83 01