Sargasses - Bulletin de surveillance du 1er août 2022

Prévisions pour les 7 prochains jours :

Analyse sur la zone des Petites Antilles et de la Guyane :

Les images du 27 au 30 juillet dernier ont servi pour l’analyse.
Malgré de nombreux nuages et quelques fauchées satellitales, de nombreux radeaux de sargasses plus ou moins organisés en amas ou filaments ont été détectés à travers les trouées dans les 300 à 400 premiers kilomètres à l’est immédiat des îles des Petites-Antilles. Ces amas de sargasses sont assez souvent pris dans des méandres qui ralentissent leur progression vers l’ouest et le nord-ouest. La concentration de sargasses la plus importante est comprise dans un triangle situé entre la Barbade, Sainte-Lucie et Trinidad.
Au sud du 11ème parallèle nord, l’Océan Atlantique reste chargé de sargasses depuis l’Afrique jusqu’aux Antilles.
Dans le courant des Guyanes, quelques radeaux de sargasses transitent assez lentement le long des côtes. Un amas de sargasses plus remarquable est détecté au large de la frontière entre le Brésil et la Guyane française.

Analyse autour de la Guadeloupe :

L’est de l’archipel de la Guadeloupe est chargé de sargasses. L’ensemble des côtes exposées au flux connaissent des arrivages plus ou moins ponctuels.

Les images du 28 au 29 juillet qui ont servies à l’analyse sont les plus exploitables.
1. Au nord de la Désirade, de nombreux filaments sont encore pris dans des méandres qui ralentissent leur déplacement. Des échouements déjà en cours le long de la côte nord-est de la Grande-Terre vont se poursuivre tout au long de la période.
2. Un très long filament de sargasses, remontant dans le courant de sud à sud-est à moins de 30 kilomètres à l’est de la Désirade et de Marie Galante, constitue la principale source de multiples arrivages de sargasses pour ces deux îles pour les 4 prochains jours.
3. Plusieurs radeaux de sargasses plus ou moins organisés en filaments sont détectés entre Marie-Galante, la Grande-Terre et la Basse-Terre. Ces amas poussés vers l’ouest continueront de s’échouer principalement sur le littoral oriental de la Basse-Terre durant les prochains jours. Des échouement restent toutefois possibles sur le sud de la Grande-Terre.
4. Plusieurs filaments de sargasses sont en transit dans le Canal des Saintes et dans le Canal de la Dominique et des échouements vont continuer sur le littoral oriental des Saintes.

Analyse autour des Îles du nord :

L’Est des îles est encore chargé de radeaux source d’échouements.

Les images du 28 au 30 juillet derniers ont été analysées.
De nombreux radeaux de sargasses détectés à l’est et au sud-est immédiat des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy remontent principalement vers le nord-ouest poussés par le flux. Des échouements plus ou moins ponctuels en cours sur les littoraux au sud et à l’est de ces deux îles vont continuer durant la prochaine période et en particulier pour Saint-Barthélemy.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

De nombreuses sargasses vont transiter ou s’échouer sur les littoraux exposés au flux des îles des Petites Antilles durant la prochaine quinzaine de jours à venir.

De nombreuses détections de sargasses sont positionnées au sud de Sainte-Lucie et à l’est de la Barbade. Les sargasses actuellement en déplacement plus lent à l’est de l’Arc des Petites-Antilles seront prises dans des courants qui vont les conduire à menacer la Martinique, la Guadeloupe et les îles du nord.

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet