Sargasses - Bulletin de surveillance du 2 mai 2022

Prévisions pour les 7 prochains jours :

Analyse sur la zone des Petites Antilles et de la Guyane :

Les images du 30 avril et du 1er mai ont été analysées.
En raison d’une couverture nuageuse importante, la détection de sargasses est difficile sur une zone qui s’étend de la Dominique aux Îles du nord et y compris pour la Guadeloupe.
Quelques trouées de ciel dégagées permettent néanmoins de détecter des sargasses autour des îles qui composent l’archipel guadeloupéen.
Plus au sud, i.e. de la Barbade à la Martinique, les signaux sont assez nombreux. De manière plus générale, des sargasses sont bien présentes sur la zone atlantique jusqu’à 350 kilomètres environ à l’est des Petites Antilles, ainsi qu’au sud de la Barbade.
Pour la zone à proximité de la Guyane, des radeaux de sargasses sont assez fréquemment détectés au large de l’embouchure de l’Amazone, le long des côtes guyanaises et jusqu’à environ 150 ou 200 kilomètres au large.

Analyse autour de la Guadeloupe :

De rares trouées ont permis les observations suivantes pour la Guadeloupe.
1. Parmi les quelques radeaux de sargasses très épars qui transitent au nord de la Désirade, rares sont ceux qui devraient accrocher l’est de la Grande-Terre.
2. Un filament de sargasses, présent au nord-est de Marie-Galante les 25 et 26 avril derniers, est probablement la source des échouements du week-end dernier sur l’est de la Basse-Terre.
3. Situés plus au sud et à l’est, des radeaux de sargasses très épars remontant vers l’archipel guadeloupéen devraient être la source d’échouements ponctuels de petites tailles à l’est de Marie-Galante, au sud de la Grande-Terre et à l’est de la Basse-Terre durant la période.
4. Quelques radeaux de sargasses actuellement présents à l’est du canal de la Dominique et de cette île pourraient venir s’échouer sur l’est des Saintes de façon éparse et ponctuelle.

Analyse autour des Îles du nord :

Jusqu’au 28 avril dernier, les images alors exploitables ne montraient aucun radeau de sargasses à proximité des îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et aucun échouement en cours. Cependant, des radeaux de sargasses transitaient vers la mer des Caraïbes, du sud de Barbuda au sud de Saba. Bien que le risque soit encore faible, il est désormais probable que quelques rares radeaux de sargasses s’échouent sur le sud de ces îles à la faveur d’un changement de flux, plus de sud-est que d’est en fin de période.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

La Martinique et la Guadeloupe vont être impactées tout au long de la période par des radeaux de sargasses. Situées à des latitudes supérieures, les Îles du nord devraient voir venir quelques radeaux de sargasses en deuxième semaine.

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet