Sargasses - Bulletin de surveillance du 20 juin 2022

Prévisions pour les 7 prochains jours :

Analyse sur la zone des Petites Antilles et de la Guyane :

Les images du 17 au 19 juin derniers ont été analysées.
De nombreux radeaux ou filaments de sargasses son observés le long de l’Arc des Petites Antilles, depuis les îles du nord jusqu’à la Barbade, et depuis les côtes orientales de ces îles jusqu’à 450 kilomètres au large. Une légère accalmie se dessine néanmoins pour l’est de la Dominique et le sud de la Guadeloupe. En revanche, des sargasses restent bien présentes entre la Martinique et la Barbade. Enfin, au sud de la Barbade, deux zones semblent se dessiner maintenant :
1. Une longue succession de radeaux et d’amas de sargasses situés au nord du 9ème parallèle nord semblent pris dans des gyres et progressent très lentement vers l’ouest, poussés surtout par le vent.
2. Des radeaux de sargasses plus ou moins organisés au sud du 7ème parallèle nord et le long des côtes des Guyanes avancent rapidement dans le courant en direction du sud de l’arc antillais.

Analyse autour de la Guadeloupe :

Les images du 17 au 19 juin derniers ont été analysées.
La détection de sargasses a été délicate du fait d’une forte présence nuageuse et poussiéreuse au cours de ces deux journées.
Des arrivages de sargasses ont été observés au nord-est de l’archipel guadeloupéen. Bien qu’un début d’accalmie soit pressenti plus au sud de l’archipel, des sargasses présentes dans le canal des Saintes menacent encore de s’échouer sur ces îles.
À travers les trouées, trois zones ont été identifiées :
1. L’est, le nord-est et le nord de la Désirade sont assez chargés en sargasses principalement organisées en longs amas ou filaments. La majeure partie de ces algues vont transiter vers la Mer des Caraïbes à l’ouest via le canal de la Guadeloupe, et parfois contourner la Grande Vigie. D’autres sargasses vont tout de même accrocher la côte nord-est de la Grande-Terre durant les 4 prochains jours.
2. Quelques radeaux de sargasses détectés le long des côtes orientales de la Grande-Terre et de la Basse-Terre finiront de s’échouer aujourd’hui ou demain. Bien que les radeaux qui devraient concernés ces mêmes littoraux les prochains jours soient plus rares et épars, des échouements ponctuels restent possibles.
3. Dans les canaux des Saintes et de la Dominique, de nombreux radeaux et filaments de sargasses alimenteront encore des arrivages sur les littoraux des Saintes exposés au flux.

Analyse autour des Îles du nord :

Les images du 17 au 19 juin derniers ont été analysées.
La détection de sargasses a été difficile du fait d’une forte présence nuageuse et poussiéreuse au cours de ces deux journées.
Des sargasses présentes à l’est des îles du nord alimentent toujours les arrivages.
Les observations suivantes ont été réalisées à travers les trouées :
1. De nombreux radeaux plus ou moins organisés en filaments au nord de Saint-Barthélemy alimenteront les arrivages sur l’est de Saint-Martin durant les 4 prochains jours.
2. Bien que les radeaux de sargasses semblent plus épars entre Barbuda et Saint-Barthélemy, des échouements vont épisodiquement continuer à l’est de cette dernière.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Les îles du nord restent sous la menace de nombreux radeaux de sargasses présents au sud-est de leur position.
La Guadeloupe devrait tout d’abord connaître une petite accalmie avant l’arrivée de radeaux de sargasses pour le moment situés plus au sud dans le courant des Antilles et à l’est de l’archipel.
Les nombreux échouements qui touchent la Martinique restent alimentés par de nombreux radeaux en provenance des environs de la Barbade.

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet