Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Ressources naturelles et paysages
 

Conformité des systèmes d’assainissement en 2018.

L’arrêté du 21 juillet 2015 relatif aux systèmes d’assainissement collectif et aux installations d’assainissement non collectif prévoit que la conformité des systèmes de collecte et des stations de traitement des eaux usées (STEU) est établie chaque année par le service en charge du contrôle (DEAL) qui en informe les collectivités. La directive européenne « eaux résiduaires urbaines » (ERU) prévoit en plus une conformité au niveau de l’agglomération d’assainissement, qui peut contenir plusieurs réseaux de collecte et STEU associées.


Conformité des systèmes de collecte en 2018 :

Hormis pour l’agglomération de Morne à l’Eau, en raison de la non mise en place à ce jour de l’autosurveillance sur les réseaux, ces derniers sont tous classés non-conformes et de ce fait déclassent l’ensemble des agglomérations correspondantes. Dès que les collectivités auront mis en place un programme d’équipement, les réseaux pourront être classés conformes, à condition que les volumes rejetés directement dans le milieu naturel sans traitement respectent les conditions réglementaires.


Conformité des systèmes de traitement en Guadeloupe :

La carte ci-dessous représente la conformité des stations de traitement des eaux usées supérieures à 200 équivalents-habitants (EH) des principales agglomérations de Guadeloupe.
Sur les 8 stations de grande capacité (supérieure à 10 000 EH), 2 sont conformes (Le Moule et Saint-François) et 6 non conformes (Sainte-Anne, Le Gosier, Trioncelle/Baie-Mahault, Pointe-à-Donne/Baie-Mahault, Capesterre-Belle-Eau et Baillif).
Sur les 9 stations de moyenne capacité (entre 2000 et 10 000 EH), 3 sont conformes (Lamentin, Morne à l’Eau, Trois-Rivières) et 6 sont non conformes (Goyave, Saint-Louis/Grand Bourg de Marie Galante, Bouillante, Petit-Bourg, Sainte-Rose et Port-Louis).
Noter que 8 de ces systèmes de traitement sont sous le coup d’une procédure de police administrative (arrêté de mise en demeure ou de consignation) visant leur mise en conformité (Capesterre-Belle-Eau, Port-Louis, Baie-Mahault, Petit Bourg, Trois-rivières, Grand Bourg, Bouillante et Sainte-Rose).

Globalement la situation des systèmes de traitement apparaît dégradée et instable, en raison d’ouvrages de traitement hors-service ou vétustes, d’incidents ponctuels, d’une exploitation défaillante ou de l’absence pure et simple d’autosurveillance permettant d’en qualifier la conformité.