Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 4 mars 2021

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 mars 2021

Prévisions pour les 4 prochains jours :

Les images satellites du 2 et 3 mars offrent de bonnes détections sur l’arc antillais. De grandes étendues de sargasses sont visibles en Atlantique (180km environ à l’est des Antilles françaises).

Des échouements notables sont en cours sur l’Est de la Grande-Terre, l’Est de la Basse-Terre et les
Saintes. Ils sont plus ponctuelles sur l’est de Marie-Galante, le sud de la Désirade et l’est des Saintes.

Seules les images du 3 mars permettent une bonne analyse de la situation :
- Un long filament d’environ 20 km se rapproche rapidement des côte de l’est de la Grande-Terre et devrait échouer de façon dispersée tout le long cette côte dès ce jour et demain.
- A l’est immédiat de la Basse-Terre un amoncellement de radeaux sur une dizaine de km (d’est en ouest) est en cours d’échouement ce jour et demain. Par la suite les radeaux seront nettement plus petits et disparates (difficilement repérables sur les images).
- Au sud de La Désirade et à l’est de Marie-Galante (sur 30 km vers l’est à sud-est), les radeaux se font très rares, difficilement repérables et de très petites tailles. Peu ou pas d’échouement prévu dans les prochaines 96 h pour ces îles.
- Dans les canaux des Saintes et de la Dominique, de petits radeaux sont en cours d’échouement près des Saintes. Mais le flux de surface entraine rapidement le reste des rares radeaux encore présents sur cette zone vers la Mer des Caraïbes

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Une zone de concentration située à environ 180km à l’est du Vauclin et des bancs de sargasses détectés à 150km de La Désirade constituent des potentiels d’arrivages sur les Antilles au cours des prochaines semaines. Toutes ces sargasses dérivent lentement vers le nord-ouest. La Guadeloupe risque d’être plus
affectée, tandis que la Martinique pourrait voir arriver les bancs situés aux environs de la Barbade.


Télécharger :