Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ressources naturelles et paysages

Sargasses - Bulletin de surveillance du 8 février 2021

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 8 février 2021

Prévisions pour les 4 prochains jours :

De échouements sont en cours sur la Désirade, l’est et le sud de la Grande-Terre, l’est de Marie-Galante et l’est de la Basse-Terre. Sur les images du 7 février, quelques radeaux sont visibles entre La Désirade et la Pointe-des-Châteaux. Un flux d’est à sud-est les pousse vers la côte nord-est de la Grande-Terre ou ils échoueront, ici ou là, dans la journée. Les 3 jours suivants, de très petits radeaux moins détectables vont arriver ponctuellement. Enfin un banc de sargasse plus organisé à 70 km à l’est de la Désirade approchera de la zone nord-est de la Grande-Terre en fin de période. Entre la Grande-Terre et Marie-Galante, et dans le Petit Cul-de-Sac Marin, les radeaux sont nombreux et plus ou moins organisés en long filament est-ouest (jusqu’à 10 km de long pour certain). Ils sont poussés principalement vers l’ouest et continuent à échouer en masse sur la Côte Est de la Basse-Terre et dans le Petit Cul-de-Sac durant les 2 prochains jours. Notons que des arrivages ponctuels plus ou moins importants se font aussi en marge sur des plages du Sud Grande-Terre. Plus à l’est, au sud de la Désirade et dans l’est immédiat de Marie-Galante, des radeaux de petites tailles sont disséminer, parfois difficilement repérables par nos moyens. Ils sont poussés vers l’ouest par le flux. Il échoueront ponctuellement sur nos côtes ; dès ce jours sur l’est de Marie-Galante et dans environ 2 à 4 jours pour le Sud de la Grande-Terre et surtout l’Est de la Basse-Terre. Plus au sud, dans le canal de La Dominique ou au Nord-est de cette île, des radeaux, plus ou moins organisés en un long filament transitent principalement vers la mer des Caraïbes et semblent épargner encore le sud de Marie-Galante et Les îles des Saintes. Toutefois il n’est pas impossible que des radeaux en marge échouent ici ou là sur les côtes au Sud-Est de ces îles durant les 4 prochains jours.

Tendance pour les 2 prochaines semaines :

Les nombreux bancs de sargasses détectés au large atlantique de la Guadeloupe vont de menacer régulièrement l’archipel et ses îles proches durant les 15 prochains jours. Les courants océaniques et les vents d’est poussent les plaques vers le littoral. Pour Saint-Barthélemy et St-Martin, des filaments circuleront à proximité.

Tendance pour les 2 prochains mois :

La concentration de sargasses en Atlantique à l’est des Petites-Antilles (entre 14 et 15 degrés de latitude nord et à moins de 800km des côtes) offre toujours un potentiel d’échouement sur nos îles et plus particulièrement sur la Guadeloupe. Les courants océaniques se sont orientés davantage vers l’ouest et des plaques vont être poussées vers l’arc antillais durant les 2 prochains mois. D’autres sargasses au sud-est de la Barbade pourraient remonter vers les Antilles françaises. Au niveau de la Guyane, les nuages associés à la zone de convergence inter-tropicale masquent souvent la détection. Mais à priori, le peu d’algue visible depuis plusieurs semaines ne présente pas de risque important.


Télécharger :